Baccarat : CA de 30,3 ME sur le troisième trimestre 2017

Baccarat : CA de 30,3 ME sur le troisième trimestre 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 18h02

Le chiffre d'affaires du groupe de Baccarat s'est établi à 30,3 ME sur le troisième trimestre 2017, en légère baisse de -0,9% à changes comparables par rapport à 2016 et en recul de -7,2% à changes courants, sous l'effet défavorable de l'évolution des parités monétaires, principalement le Yen et le Dollar.

En données cumulées, le chiffre d'affaires à fin septembre 2017 est de 98,8 ME, en progression à changes comparables de +2,2% (+0,9% à changes courants), toutes les régions à l'exception du Moyen Orient et de l'Amérique Latine ayant contribué à la croissance.

Analyse de l'activité du troisième trimestre 2017 (par rapport à la même période en 2016)

L'Europe affiche une croissance à changes comparables de +3% (+2,3% à changes courants) tirée par l'Europe de l'Ouest grâce aux opérations avec nos partenaires stratégiques, notamment dans le flaconnage, et à la reprise des affaires significatives en luminaires.

En Amériques, les ventes sont à +2,4% en devises locales (-2,8% à changes courants) tirées par l'excellente performance aux Etats-Unis (+11,6% à changes comparables), notamment dans nos boutiques, en ligne avec la tendance observée depuis le début de l'année.

Au Japon, le troisième trimestre est en recul de -2,6% en devises locales (-15,4% à changes courants) : le dynamisme de l'activité dans le réseau de boutiques en propre a été masqué par une moindre performance des grands magasins en concession et un décalage de livraisons sur des affaires spéciales par rapport à l'an passé. En cumul, le chiffre d'affaires est en croissance de +0,9% en devises locales.

Sur le reste de l'Asie hors Japon, le chiffre d'affaires du troisième trimestre est en baisse de -3,7% à changes comparables (-11,2% à changes courants) lié à un volume d'affaires spéciales moins important au cours du troisième trimestre par rapport à l'an passé, la croissance sur les 9 premiers mois de l'année restant positive à +9,2%.

L'évolution de l'activité sur le reste du monde (-24,7%) est en ligne avec la tendance observée à fin juin 2017 et reflète la baisse de l'activité au Moyen Orient.

La dette financière nette s'établit à 11,5 ME à fin septembre 2017 contre 11,6 ME à fin juin 2017 et 14,3 ME à fin décembre 2016.

Perspectives

Le dernier trimestre, et plus particulièrement le mois de décembre, période de l'année la plus dynamique pour Baccarat, sera marqué par le lancement de notre nouveau site e-commerce au Japon. La campagne " les plus beaux cadeaux dans une boîte rouge " et le lancement de la nouvelle collection "Goldfinger" viendront renforcer le positionnement stratégique de Baccarat sur le segment "Cadeaux de luxe".

Signature du contrat d'acquisition portant sur 88,8% du capital de Baccarat

Pour rappel, Baccarat a annoncé, le 19 octobre 2017, que, après obtention de l'avis positif du comité d'entreprise, Fortune Fountain Capital a signé le contrat d'acquisition ("Share Purchase Agreement") de 88,8% du capital de Baccarat, auprès d'entités affiliées à Starwood Capital Group et à L Catterton, dont le projet avait été annoncé le 2 juin dernier.

La réalisation de l'opération reste soumise à certaines approbations réglementaires en République populaire de Chine ainsi qu'aux conditions de closing usuelles.
Conformément à la règlementation, la réalisation de l'acquisition sera suivie d'une offre publique d'achat obligatoire sur le solde des actions Baccarat au prix de 222,70 euros par action.

Aucun autre événement connu susceptible d'avoir une incidence significative sur la situation du Groupe au 30 septembre 2017 n'est à signaler...

 
1 commentaire - Baccarat : CA de 30,3 ME sur le troisième trimestre 2017
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Puisque ça censure de l'autre côté !

    référence à l'article :

    Avec le « Seigneur des anneaux », Amazon veut lutter contre Neflix et HBO dans les séries TV
    Statut : refusé
    Il y a 21 minutes
    le 14 11 2017 à 18 46

    Et dire que les contribuables français sont mis à contribution pour financer l'audiovisuel public pour que ne sorte en production que quelques séries à la marge. Les chiffres sont là et ne témoignent pas en faveur de la France.
    faut-il demander aux salariés fonctionnaires de rembourser les sommes d'argent reçu de l’êtat Français?
    hollande ne s'est pas privé d'augmenter les intermittents du spectacle et le résultat est là sous nos yeux : la France est envahie par des séries d'autres pays européens et américaines.

    Franchement quelle honte pour l'audiovisuel français qu'une telle situation ! que d'argent du contribuable de dépensé pour rien.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]