Baccarat : un 1er semestre difficile

Baccarat : un 1er semestre difficile©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 16 août 2020 à 16h39

Au 1er semestre 2020, Baccarat a été lourdement marqué par les conséquences négatives de la pandémie de Covid-19. L'activité de Baccarat, déjà fortement perturbée au 1er trimestre (-19,2% à changes comparables), s'est à nouveau dégradée au second trimestre du fait des mesures de confinement strictes et de fermeture des boutiques imposées dans les pays ou Baccarat opère directement ou indirectement et ce, dès le mois de mars 2020.

Le chiffre d'affaire du second trimestre 2020 s'est ainsi établi à 23,3 millions d'euros, en baisse de -41,3% à changes comparables et de -40,3% à changes courants. Ce trimestre a connu de longues périodes de confinement et de fermetures de commerce qui ont progressivement pris fin à partir de mi-mai 2020 notamment en Europe, au Japon et aux Etats-Unis. Seul le canal e-commerce a pu être complètement opérationnel sur cette période dans ces régions.

Mi-juin, la quasi-totalité des boutiques opérées en propre était ouverte avec pour certaines des amplitudes horaires réduites. Après une période de baisse d'activité inédite pour le Groupe sur tous les canaux de distribution sur les mois d'avril et de mai, à l'exception du e-commerce dont les chiffres ont plus que doublé sur cette période, le mois de juin a montré des signes encourageants de reprise avec une baisse du chiffre d'affaires contenue à -3% à changes comparables pour l'ensemble du Groupe et une croissance en Asie hors Japon de +9% à changes comparables.

En données cumulées, le chiffre d'affaires du 1er semestre 2020 ressort à 52,2 ME, en baisse de -30,8% à changes comparables et de -29,6% à changes courants.

Le Groupe bénéficie, depuis le début de l'année, de l'évolution positive des fluctuations monétaires, en particulier du Yen.

Situation financière

Dès le début de la crise sanitaire, la priorité du Groupe a été de préserver la santé et la sécurité de ses salariés, clients et partenaires dans le respect des mesures gouvernementales locales tout en préparant au mieux les conditions pour une reprise d'activité progressive. Outre les fermetures de points de vente, la production à la manufacture a été arrêtée le 17 mars et a repris progressivement à compter du 11 mai.

En conséquence, le Groupe a pris des dispositions pour réduire sa base de coûts sans pour autant compromettre l'avenir et a bénéficié des mesures d'aides aux entreprises proposées par les gouvernements locaux telles que le recours au chômage partiel en France et dans les pays où de tels dispositifs étaient proposés.

Malgré ces mesures, Baccarat anticipe un impact significatif du recul d'activité sur ses résultats semestriels qui doivent être publiés le 25 septembre.

L'endettement financier net, hors impact de la norme IFRS 16 et tel que défini par le Groupe, est de 5,9 ME à fin juin 2020 (10,7 MEUR à fin juin 2019) avec un niveau de trésorerie plus élevé par rapport aux estimations faites au coeur de la période de confinement, l'activité ayant été meilleure que prévu. l'endettement net est composé principalement d'une trésorerie brute de 25,5 ME et d'une dette brute de 31,5 ME, dont 17,3 ME de financement long terme à échéance du 31 décembre 2022, auprès de l'actionnaire majoritaire Fortune Legend Limited. Le total des lignes de crédit à court terme et renouvelables au Japon a été augmenté de 500 MY. Il porte le total des lignes de crédit à 2.250 MY, dont 1.620 MY déjà tirés à fin juin 2020.

Les discussions en vue de l'obtention des prêts garantis par le gouvernement français (dont PGE) pour faire face au manque de génération de trésorerie induit par le retrait de l'activité, sont toujours en cours et la société communiquera en temps voulu sur ce sujet.

Devant l'incertitude générée par la pandémie et les mesures sanitaires post confinement, les équipes de Baccarat continuent à mettre en oeuvre les mesures nécessaires pour soutenir le niveau d'activité et maintenir une discipline stricte dans la gestion des coûts.

Gouvernance

Timmas Tang a été coopté en tant qu'administrateur de Baccarat SA, en remplacement de Kevin Sims dont la démission a été actée par le Conseil d'Administration du 6 mai.

La société a par ailleurs été informée de ce que les créanciers de Fortune Fountain Capital (FFC) ont nommé un nouveau gérant au sein de Fortune Legend Limited (FLL), actionnaire de contrôle de la société. Ceci a permis aux créanciers de soumettre, par l'intermédiaire de FLL, de nouvelles résolutions en vue de l'Assemblée Générale de Baccarat initialement convoquée le 24 juillet, afin de proposer la nomination de 3 nouveaux administrateurs de la société. Les créanciers ont également indiqué que FLL voterait contre le renouvellement des mandats des deux administrateurs venant à expiration, dont celui de M. Zhen Sun, président et directeur général de la société. L'adoption de ces résolutions entraînerait un changement de direction de la société au bénéfice des créanciers.

L'Assemblée Générale des Actionnaires a été ajournée en raison de l'existence de discussions entre l'actionnaire de contrôle du Groupe et ses créanciers. Elle se tiendra le 17 septembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.