Banques : BNP, SocGen et Credit Agricole se distinguent avec la hausse des taux

Banques : BNP, SocGen et Credit Agricole se distinguent avec la hausse des taux
Banque BNP Paribas logo

Boursier.com, publié le jeudi 25 février 2021 à 16h06

Le compartiment bancaire soutient une nouvelle fois la tendance à Paris. Dans le sillage de l'inexorable remontée des taux sur des anticipations d'une accélération de la reprise et de l'inflation, la Société Générale, BNP Paribas et le Credit Agricole s'adjugent entre 2 et 3% en fin de séance. Signe de ce rebond des coûts d'emprunt, le rendement de l'obligation à 10 ans française (la fameuse OAT) est repassé en territoire positif (0,016% actuellement) pour la première fois depuis juin dernier.

Le compartiment bancaire soutient une nouvelle fois la tendance à Paris. Dans le sillage de l'inexorable remontée des taux sur des anticipations d'une accélération de la reprise et de l'inflation, la Société Générale, BNP Paribas et le Credit Agricole s'adjugent entre 2 et 3% en fin de séance. Signe de ce rebond des coûts d'emprunt, le rendement de l'obligation à 10 ans française (la fameuse OAT) est repassé en territoire positif (0,016% actuellement) pour la première fois depuis juin dernier.

Les dirigeants de la Fed et de la Banque centrale européenne ont beau promettre de laisser leur politique monétaire très accommodante pendant encore de très longs mois et de combattre toute potentielle augmentation trop importante des taux, les rendements continuent à se tendre des deux côtés de l'Atlantique.

Isabel Schnabel, membre du directoire de la BCE, a par exemple déclaré ce matin à l'agence de presse lettone LETA : "nous veillerons à ce qu'il n'y ait pas de durcissement injustifié des conditions de financement. Une augmentation trop brutale des taux d'intérêt réels - ou ajustés de l'inflation - en raison de l'amélioration des perspectives de croissance mondiale pourrait compromettre la reprise économique. C'est pourquoi nous suivons de près l'évolution des marchés financiers".

Philip Lane, économiste en chef et membre du directoire de l'institution, a de son côté indiqué que la BCE surveille attentivement l'évolution des rendements obligataires à long terme mais privilégie deux indicateurs clés pour évaluer le caractère favorable des conditions de financement : "les deux principales courbes de rendements dans la zone euro pour les conditions de financement dans l'ensemble des secteurs de l'économie sont la courbe des swaps indexés à un jour (OIS) - une mesure de la courbe sans risque dans la zone euro - et la courbe des rendements souverains pondérés des PIB".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.