Banques : fin de semaine bien rouge

Banques : fin de semaine bien rouge©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 janvier 2021 à 10h58

Le secteur bancaire est délaissé en cette fin de semaine à l'image de la Société Générale et de BNP Paribas qui abandonnent respectivement 4% et 3,6%, en queue du CAC40. Les craintes pesant sur la croissance avec la propagation de la pandémie de coronavirus incitent les opérateurs à se débarrasser des valeurs cycliques. Le Crédit Agricole résiste légèrement mieux (-2,7%) alors que Barclays est passé à 'surpondérer' sur la banque verte en portant son objectif de 9,9 à 12,1 euros. Le courtier explique préférer les collecteurs d'actifs capables de transformer les dépôts excédentaires des particuliers en actifs sous gestion. Barclays aime également Natixis ('surpondérer' avec une cible de 3,7 euros), alors qu'il considère que la SocGen ('sous-pondérer') et la BNP ('sous-pondérer') sont moins bien positionnées en raison de leur sensibilité aux bilans et ce alors que la France est le pays européen le plus endetté en termes de dettes d'entreprises.

Le secteur bancaire est délaissé en cette fin de semaine à l'image de la Société Générale et de BNP Paribas qui abandonnent respectivement 4% et 3,6%, en queue du CAC40. Les craintes pesant sur la croissance avec la propagation de la pandémie de coronavirus incitent les opérateurs à se débarrasser des valeurs cycliques. Le Crédit Agricole résiste légèrement mieux (-2,7%) alors que Barclays est passé à 'surpondérer' sur la banque verte en portant son objectif de 9,9 à 12,1 euros. Le courtier explique préférer les collecteurs d'actifs capables de transformer les dépôts excédentaires des particuliers en actifs sous gestion. Barclays aime également Natixis ('surpondérer' avec une cible de 3,7 euros), alors qu'il considère que la SocGen ('sous-pondérer') et la BNP ('sous-pondérer') sont moins bien positionnées en raison de leur sensibilité aux bilans et ce alors que la France est le pays européen le plus endetté en termes de dettes d'entreprises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.