Banques : la BoE augmente son QE, statu quo de la Norges Bank

Banques : la BoE augmente son QE, statu quo de la Norges Bank©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 05 novembre 2020 à 10h19

Les Banques centrales sont de sortie ce jeudi. En attendant la Fed ce soir, la Banque d'Angleterre a décidé d'accroitre davantage que prévu son soutien à l'économie. Face à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences dramatiques sur l'activité britannique, la BoE a augmenté le montant de ses achats d'actifs de 150 milliards de livres sterling, à 895 Mds£. Une décision prise à l'unanimité par le Comité de politique monétaire, de même que celle, attendue, de laisser le taux directeur de la banque centrale britannique inchangé à 0,1%, son plus bas niveau historique. Le marché misait sur une hausse du QE limitée à 100 Mds£.

La BOE, qui s'attend maintenant à ce que l'économie se contracte ce trimestre, a assoupli sa politique monétaire à quatre reprises depuis mars, inondant l'économie de liquidités pour maintenir les coûts d'emprunt à un bas niveau dans l'espoir de stimuler la demande. Signe que les temps sont durs, la BoE a revu à la baisse ses prévisions de croissance et anticipe désormais une contraction de 11% du PIB britannique en 2020, contre 9,5% lors de sa prévision du mois d'août. L'économie locale ne devrait pas retrouver son niveau d'avant la pandémie avant le premier trimestre 2022, selon l'institut d'émission, qui tablait précédemment sur un rétablissement d'ici à la fin de l'année prochaine. Pour 2021, la BoE prévoit désormais une croissance du PIB britannique de 7,25%, contre 9% précédemment.

"Le CPM continuera à suivre la situation de près. Si les perspectives d'inflation s'assombrissent, le Comité est prêt à prendre toutes les mesures supplémentaires nécessaires pour remplir sa mission. Le Comité n'a pas l'intention de resserrer la politique monétaire au moins jusqu'à ce qu'il soit clairement établi que des progrès significatifs sont réalisés dans l'élimination des capacités inutilisées et la réalisation durable de l'objectif d'inflation de 2%".

Moins suivie que la BoE, la 'Norges Bank', qui rendait également sa décision de politique monétaire ce matin, a décidé à l'unanimité de maintenir son taux directeur inchangé à 0. "Selon l'évaluation du CPM, le fort ralentissement économique et l'incertitude considérable qui entoure les perspectives suggèrent de maintenir le taux directeur en attente jusqu'à ce qu'il y ait des signes clairs de normalisation des conditions économiques".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.