Banques : la 'faillite' d'un important family office fait jaser

Banques : la 'faillite' d'un important family office fait jaser©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 29 mars 2021 à 08h35

Le début de semaine risque d'être plus chahuté que prévu. Notamment pour le secteur bancaire. Au Japon, Nomura a essuyé une chute historique de 16,3% ce lundi alors que le Credit Suisse est attendu en très forte baisse à Zurich. En cause, les déboires de la société d'investissement Archegos Capital Management qui a été contrainte de céder d'énormes blocs d'actions vendredi dernier. Plus de 20 milliards de dollars de titres auraient ainsi été vendus à prix bradé à Wall Street pour que le fonds lié au sulfureux de Bill Hwang respecte ses appels de marge. Le 'Wall Street Journal' évoque un montant plus proche des 30 Mds$. Une liquidation qui explique notamment les plongeons de ViacomCBS et Discovery en fin de semaine passée.

Le début de semaine risque d'être plus chahuté que prévu. Notamment pour le secteur bancaire. Au Japon, Nomura a essuyé une chute historique de 16,3% ce lundi alors que le Credit Suisse est attendu en très forte baisse à Zurich. En cause, les déboires de la société d'investissement Archegos Capital Management qui a été contrainte de céder d'énormes blocs d'actions vendredi dernier. Plus de 20 milliards de dollars de titres auraient ainsi été vendus à prix bradé à Wall Street pour que le fonds lié au sulfureux de Bill Hwang respecte ses appels de marge. Le 'Wall Street Journal' évoque un montant plus proche des 30 Mds$. Une liquidation qui explique notamment les plongeons de ViacomCBS et Discovery en fin de semaine passée.

La banque basée à Zurich a déclaré que, bien qu'il soit trop tôt pour quantifier l'ampleur exacte de la perte, "elle pourrait être très importante et matérielle pour nos résultats du premier trimestre". "Un important fonds spéculatif basé aux États-Unis n'a pas répondu aux appels de marge effectués la semaine dernière par le Credit Suisse et certaines autres banques", a détaillé le groupe helvète. À la suite de l'incapacité du fonds à respecter ces engagements de marge, le Credit Suisse et un certain nombre d'autres banques sont en train de sortir de ces positions".

Nomura avait un peu plus tôt mis en garde contre une perte potentielle "significative" d'un client américain non identifié. Mais pour 'Bloomberg' il ne fait aucun doute que cette perte est liée au dénouement de transactions effectuées par Archegos. L'agence n'hésite d'ailleurs pas à parler d'un "des plus importants appels de marge de tous les temps".

"Nomura évalue actuellement l'ampleur de la perte éventuelle et l'impact qu'elle pourrait avoir sur ses résultats financiers consolidés", explique l'établissement nippon qui évoque pour le moment, une perte d'environ 2 Mds$. "Cette estimation est susceptible de changer en fonction du dénouement des transactions et des fluctuations des prix du marché".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.