Banques : le secteur consolide, ABN Amro trébuche

Banques : le secteur consolide, ABN Amro trébuche©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 11 novembre 2020 à 12h02

A la fête ces deux derniers jours, le compartiment bancaire subit quelques dégagements à l'image de BNP Paribas et de la Société Générale qui cèdent respectivement 2,1% et 2,7% à la mi-journée. Outre ces quelques prises de bénéfices logiques après deux séances de forte hausse ainsi que l'accalmie sur le marché des taux, le secteur est pénalisé par le net repli d'ABN Amro après les propos prudents de la direction sur les perspectives et le dividende.

Par ailleurs, si les résultats sont ressortis supérieurs aux attentes des analystes au troisième trimestre, le revenu net d'intérêt a atteint 1,47 milliard sur la période, soit le niveau le plus faible depuis 2014, alors que son portefeuille de prêts aux entreprises s'est réduit et que les nouveaux prêts hypothécaires ont ralenti.

ABN Amro, dont l'Etat néerlandais est actionnaire, a vu ses provisions pour créances douteuses bondir à 270 ME sur le trimestre contre 112 ME un an plus tôt (500 ME de consensus). "La raison pour laquelle c'est relativement positif, c'est le soutien de l'Etat", a néanmoins déclaré à 'Reuters' le directeur financier du groupe, Clifford Abrahams. "Cela ne peut pas durer éternellement. Ce que nous prévoyons, c'est qu'il y aura de nouvelles dépréciations lorsque ce soutien du gouvernement diminuera. Pour le coeur de nos activités, ce sera probablement l'an prochain".

Quant à la rémunération des actionnaires, "la distribution du dividende au titre de l'exercice 2019 sera envisagée avec prudence après l'exercice 2020, en prenant en compte la recommandation de la BCE en matière de dividendes ainsi que la situation et les perspectives à ce moment-là", a indiqué le directeur général, Robert Swaak.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.