Banques : le secteur pénalisé par la situation en Italie

Banques : le secteur pénalisé par la situation en Italie
Banque BNP Paribas logo

Boursier.com, publié le lundi 28 mai 2018 à 13h54

Le secteur bancaire pèse sur la tendance en ce début de semaine, dans le sillage des établissements financiers italiens qui chutent après le nouveau retournement politique de l'autre côté des Alpes.

Le président de la République Sergio Mattarella a demandé à l'économiste Carlo Cottarelli, un ancien du Fonds monétaire international, de diriger un gouvernement de transition après que Giuseppe Conte eut démissionné. Choisi par le parti anti-système Mouvement 5 Etoiles (M5S) et la formation d'extrême droite la Ligue comme chef du futur gouvernement, Giuseppe Conte a renoncé à former un gouvernement de coalition après le refus opposé par Sergio Mattarella à la nomination de l'économiste eurosceptique Paolo Savona à la tête du ministère de l'Economie.

A Paris, la BNP Paribas abandonne 1,8% à 59,5 euros, la Société Générale cède 0,9% à 40,3 euros et le Crédit Agricole rend 2,3% à 12,4 euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.