BCE : "la balance des risques est globalement équilibrée" (Lagarde)

BCE : "la balance des risques est globalement équilibrée" (Lagarde)
procès CJR décembre 2016

Boursier.com, publié le jeudi 22 juillet 2021 à 14h54

Alors que la Banque centrale européenne a laissé inchangés ses taux directeurs à l'issue de la réunion de son conseil monétaire, Christine Lagarde a estimé à l'occasion de la dernière conférence de presse avant la coupure estivale, que "la balance des risques était globalement équilibrée".

Alors que la Banque centrale européenne a laissé inchangés ses taux directeurs à l'issue de la réunion de son conseil monétaire, Christine Lagarde a estimé à l'occasion de la dernière conférence de presse avant la coupure estivale, que "la balance des risques était globalement équilibrée".

Rappelons que cette réunion était la première à intégrer la nouvelle stratégie de la BCE dévoilée il y a deux semaines, qui prévoit que l'inflation dans la zone euro puisse dépasser son objectif fixé à 2%. Au cours de la conférence de presse de Christine Lagarde qui n'est pas encore terminée, la présidente de la BCE a expliqué que "l'inflation devrait continuer à progresser dans les mois qui viennent avant de commencer à décliner l'année prochaine"..."Le variant Delta du Covid-19 pourrait cependant atténuer la reprise dans les services, mais la route est encore longue avant que les effets de la pandémie de coronavirus sur l'économie soit effacés". Selon elle, l'économie est sur les rails pour une forte croissance au T3 car de plus en plus de gens sont vaccinés.

"Le Conseil des gouverneurs est prêt à ajuster tous ses instruments, le cas échéant, pour garantir que l'inflation se stabilise à son objectif de 2% à moyen terme" a déclaré l'autorité monétaire dans son communiqué du jour. Christine Lagarde a cependant précisé "qu'il n'y avait pas eu unanimité dans le recalibrage de la guidance".

Lors de son récent examen de sa stratégie, le Conseil des gouverneurs a convenu d'un objectif d'inflation symétrique de 2% à moyen terme. "Les taux directeurs de la BCE sont proches de leur borne inférieure depuis un certain temps et les perspectives d'inflation à moyen terme sont toujours bien en deçà de l'objectif du Conseil des gouverneurs... Dans ces conditions, le Conseil des gouverneurs a révisé aujourd'hui sa "forward guidance" sur les taux d'intérêt. Il l'a fait pour souligner son engagement à maintenir une politique monétaire toujours accommodante pour atteindre son objectif d'inflation" a expliqué la banque centrale.

À l'appui de son objectif d'inflation symétrique de 2% et conformément à sa stratégie de politique monétaire, le Conseil des gouverneurs s'attend à ce que les taux directeurs de la BCE restent à leurs niveaux actuels ou inférieurs jusqu'à ce que l'inflation atteigne 2% bien avant la fin de son horizon de projection et durablement pour le reste de l'horizon de projection, et il juge que les progrès réalisés en matière d'inflation sous-jacente sont suffisamment avancés pour être compatibles avec une stabilisation de l'inflation à 2% à moyen terme. Cela peut également impliquer une période transitoire au cours de laquelle l'inflation est légèrement supérieure à l'objectif.

Après avoir confirmé son évaluation de juin des conditions de financement et des perspectives d'inflation, le Conseil des gouverneurs continue de s'attendre à ce que les achats dans le cadre du programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP) au cours du trimestre en cours se déroulent à un rythme nettement plus élevé qu'au cours des premiers mois de l'année.

Le Conseil a également confirmé ses autres mesures pour soutenir son mandat de stabilité des prix, à savoir le niveau des taux directeurs de la BCE, ses achats dans le cadre du programme d'achat d'actifs (APP), ses politiques de réinvestissement et ses opérations de refinancement à plus long terme...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.