BCE : la BCE utilisera toute la flexibilité dont elle dispose (en décembre)

BCE : la BCE utilisera toute la flexibilité dont elle dispose (en décembre)©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 octobre 2020 à 14h54

Christine Lagarde s'exprime devant la presse à la suite de la dernière décision de politique monétaire de la BCE. La présidente de l'Institution commence par indiquer que l'économie perd plus rapidement de vigueur qu'anticipé et que les perspectives de court terme se sont détériorées. L'activité dans les services a notamment ralenti de manière visible. Des propos qui renforcent les attentes du marché autour de la réunion de décembre, rendez-vous au-cours duquel la BCE devrait accroître ses mesures de soutien à l'économie européenne.

L'inflation restera négative jusqu'au début de 2021

Bien que les mesures de politique fiscale soutiennent les ménages et les entreprises, les consommateurs sont prudents face à la pandémie et à ses conséquences sur l'emploi et les revenus. En outre, la faiblesse des bilans et l'incertitude accrue quant aux perspectives économiques pèsent sur les investissements des entreprises. Du côté de l'évolution des prix, l'inflation globale est freinée par la faiblesse des prix de l'énergie et les faibles pressions sur les prix dans le contexte d'une demande faible et d'un ralentissement important sur les marchés du travail. Dans ces conditions, Christine Lagarde affirme que l'inflation restera négative jusqu'au début de 2021.

"Nous utiliserons toute la flexibilité dont nous disposons"

Le Conseil est déjà au travail pour 'recalibrer' l'ensemble des instruments à sa disposition pour maintenir des conditions financières favorables et aider à la reprise, souligne la dirigeante. " Nous utiliserons toute la flexibilité dont nous disposons... Nous l'avons déjà fait pour la première vague (ndlr : de Covid-19), nous le ferons pour la seconde".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.