BCE : "tout sera sur la table" la semaine prochaine

BCE : "tout sera sur la table" la semaine prochaine©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 02 décembre 2020 à 12h04

Alors que l'économie de la zone euro devrait à nouveau se contracter au quatrième trimestre sur fond de mesures de restrictions mises en place pour faire face à la deuxième vague de coronavirus, un retard potentiel dans la distribution de vaccins représente le plus grand risque auquel est confrontée la reprise économique dans la région. Yannis Stournaras, gouverneur de la Banque centrale de Grèce, a ainsi déclaré à 'CNBC' : "les retards dans la vaccination pourraient constituer un risque, si cela se produit, mais je ne m'y attends pas selon les informations dont nous disposons". Selon les dernières prévisions de Bruxelles, le PIB du bloc de 19 membres devrait chuter d'environ 8% pour l'ensemble de l'année 2020.

Christine Lagarde a averti le mois dernier que malgré les progrès réalisés sur les vaccins anti-Covid-19, il pourrait encore y avoir "des cycles récurrents d'accélération de la propagation virale et de renforcement des restrictions". Dans ces conditions, le marché s'attend à ce que la BCE dévoile de nouvelles mesures de relance monétaire la semaine prochaine. Des attentes renforcées par les récentes déclarations de plusieurs membres de l'Institution d'émission. La BCE, elle-même, a clairement fait savoir qu'elle recalibrerait les instruments de sa politique monétaire à l'occasion de sa réunion du 10 décembre.

"Tout sera sur la table", a affirmé M.Stournaras à CNBC lorsqu'on lui a demandé quels instruments la BCE allait employer le 10 décembre. "Mais il me semble probable que les instruments qui ont été couronnés de succès depuis le début de la pandémie - le PEPP et les TLTRO - je pense que ces deux-là seront les candidats au recalibrage, sans bien sûr exclure quoi que ce soit".

UBS estimait dernièrement que le montant du PEPP devrait être augmenté de 500 milliards d'euros, à 1.850 MdsE, et que le programme serait prolongé de six mois, de fin juin à fin décembre 2021. Selon le numéro un mondial de la gestion de fortune, la BCE pourrait aussi prolonger, jusqu'à mi-2022, ses opérations de refinancement à long terme ciblées (TLTRO).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.