Bénéteau : tente un rebond après les secousses liées à guerre commerciale

Bénéteau : tente un rebond après les secousses liées à guerre commerciale
Bateau Glastron, RecBoat

Boursier.com, publié le vendredi 29 juin 2018 à 09h16

Encore de l'animation sur le titre Bénéteau qui reprend plus de 1% à 16,76 euros euros ce vendredi matin. Ce rebond fait suite aux secousses de la veille, intervenues dans le sillage des mesures de rétorsion douanières engagées par l'Europe et le Canada à l'encontre des Etats-Unis.

Droits de douane au Canada et dans l'UE

En réaction à la politique commerciale américaine, ses partenaires commerciaux principaux, en particulier l'Union européenne et le Canada, ont mis en application de droits de douane à certains produits fabriqués aux Etats-Unis, dont les bateaux de plaisance.

Pour les exportations à destination de l'Union européenne, le droit de douane s'élève à 25% tandis que le Canada applique un droit de douane de 10%. Ces droits sont entrés en vigueur et s'appliquent aux produits exportés à compter du 22 juin pour l'UE. Ils entreront en vigueur le 1er juillet 2018 pour le Canada.

Évaluation en cours

Quel impact pour Bénéteau ? le groupe ne fournit pas encore d'évaluation, sachant que sa filiale Bénéteau INC, qui exploite les quatre marques locales Four Winns, Glastron, Wellcraft et Scarab a réalisé l'année dernière un CA de 324,6 ME pour une MOP de 1,1%. Le groupe vendéen procède à une évaluation précise de l'impact de ces mesures, mais celles-ci devraient faiblement affecter l'exercice fiscal en cours, explique le management de Bénéteau.

Au cours des 3 dernières années, Bénéteau rappelle avoir mis en oeuvre une stratégie permettant aux marques de gagner des parts de marché sur leur marché phare : les Etats-Unis. Outre le développement de nouveaux produits, l'expansion des réseaux de distribution sur les marchés peu couverts s'est intensifiée. Au cours des 3 derniers trimestres, les 4 marques américaines ont gagné des parts de marché aux Etats-Unis.

Portzamparc temporise

Portzamparc se veut rassurant en rappelant que la majorité des produits de la structure américaine est destinée à une distribution sur le marché US et non pas à l'exportation. Ces nouvelles mesures n'auront pas d'impact significatif sur l'exercice en cours. De plus, Bénéteau tend à réduire au fil du temps ses exportations/importations en produisant localement ses différentes gammes de produits. Toutefois, cette escalade dans la guerre commerciale pourrait avoir un impact majeur sur l'ensemble de la plaisance française si les US venaient à prendre des mesures similaires, indique le bureau d'analyse, toujours à l'achat sur Bénéteau avec 21,50 euros dans le viseur.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU