Bercy va-t-il vraiment s'opposer à un rachat de Carrefour par Couche-Tard ?

Bercy va-t-il vraiment s'opposer à un rachat de Carrefour par Couche-Tard ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 janvier 2021 à 15h43

La volatilité est forte sur le titre Carrefour ce jeudi. En baisse de plus de 7% ce matin, l'action du distributeur vient soudainement de rebondir pour limiter ses pertes à moins de 2%. Les informations, nombreuses et parfois contradictoires, continuent à affluer après l'annonce de l'approche amicale d'Alimentation Couche-Tard. Le groupe canadien a proposé de racheter Carrefour en offrant 20 euros par action. Une opération qui rend le marché assez sceptique et qui ne semblait jusqu'ici guère au goût du gouvernement.

Mais selon des personnes qui connaissent bien le dossier, citées par 'Bloomberg', Bercy pourrait simplement bien vouloir gagner du temps pour étudier l'accord transatlantique plutôt que de s'y opposer fermement. Le ministère des finances serait ainsi prêt à étudier la proposition une fois que les Canadiens l'auront officiellement présentée. Mais le temps nécessaire serait pris pour évaluer l'impact de la transaction sur l'emploi et le secteur.

Bruno Le Maire a déclaré ce jeudi qu'il serait "une difficulté majeure pour nous tous" si l'entreprise dirigée par Alexandre Bompard venait à être rachetée par une société étrangère. Il s'est fait l'écho des propos qu'il avait tenus hier lorsqu'il avait déclaré que la France devait maintenir un contrôle national sur son approvisionnement alimentaire.

Carrefour emploie environ 100.000 personnes en France, ce qui en fait le plus grand employeur privé du pays, et l'une des sources de l'agence a souligné qu'il est possible que le gouvernement exige des engagements de la part de Couche-Tard sur la protection de l'emploi. Les spécialistes estiment toutefois que tout accord potentiel ne s'accompagnera probablement pas d'importantes suppressions de postes, les chevauchements entre les deux entreprises étant perçus comme très limités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.