Bernard Loiseau : 580 kE de perte en 2020

Bernard Loiseau : 580 kE de perte en 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 03 mai 2021 à 14h51

L'année 2020 a été fortement marquée par la pandémie de la COVID 19, entraînant la fermeture administrative et sanitaire de l'ensemble des établissements du Groupe Bernard Loiseau. A l'issue du 1er confinement, tous les établissements bourguignons ont rouvert leur porte (mi-juin) et Loiseau Rive Gauche a rouvert le 1er septembre. Le 31 octobre, le groupe a été dans l'obligation de les fermer à nouveau. Des mesures ont été mises en place pour compenser la perte du chiffre d'affaires et faire face aux charges fixes sur toute la période de fermeture de tous les établissements

L'année 2020 a été fortement marquée par la pandémie de la COVID 19, entraînant la fermeture administrative et sanitaire de l'ensemble des établissements du Groupe Bernard Loiseau. A l'issue du 1er confinement, tous les établissements bourguignons ont rouvert leur porte (mi-juin) et Loiseau Rive Gauche a rouvert le 1er septembre. Le 31 octobre, le groupe a été dans l'obligation de les fermer à nouveau. Des mesures ont été mises en place pour compenser la perte du chiffre d'affaires et faire face aux charges fixes sur toute la période de fermeture de tous les établissements

Au final, les comptes 2020, arrêtés par le Conseil d'administration, font apparaître un chiffre d'affaires consolidé de 6,16 millions d'euros, soit une baisse de -43,8%.

Le résultat opérationnel est négatif de -675 kE (+28 kE un an plus tôt). Le résultat net consolidé est déficitaire de -580 kE (-52 kE en 2019).

La trésorerie nette est de 3,73 ME au 31 décembre 2020 (1,79 ME au 31 décembre 2019). Ceci s'explique par l'obtention d'un PGE de 2,25 ME en fin d'exercice.

Perspectives

La pandémie de la Covid-19 impacte lourdement l'activité touristique, le secteur de la gastronomie et de l'hôtellerie. Les annonces du gouvernement de fin d'année ont conduit à la seconde fermeture des établissements du groupe à compter du 31 octobre 2020. Cette situation perdure encore. Le groupe Bernard Loiseau a pu mettre en place les mesures qui lui sont applicables afin de compenser une partie de la perte de son chiffre d'affaires et faire face aux charges fixes sur toute la période de fermeture de tous ses établissements. Cela se traduit par la prise en charges du chômage partiel par l'état et le versement par le fonds de solidarité de 20% du chiffre d'affaires. Ces mesures permettent au groupe d'assurer une continuité d'exploitation à 1 an.

"Les impacts de la COVID 19 et l'évolution de la gouvernance du groupe, nous permettent de repenser la stratégie du groupe Bernard Loiseau", commente le Conseil d'administration de Bernard Loiseau. Ainsi, la stratégie "Ancrage 2023" a pour but de réinscrire les valeurs "Bernard Loiseau" au sein des établissements, de l'humain et de l'expérience client.

Au-delà des atouts indéniables du groupe Bernard Loiseau, il est primordial de recentrer le groupe sur ses valeurs originelles et de mettre en avant la gastronomie de Bernard Loiseau.

La fermeture des établissements doit se transformer en opportunité pour préparer le groupe à une nouvelle ouverture clé dans la réussite financière de celui-ci. Cette préparation passe par une structuration des équipes et la création d'un management intermédiaire, afin que l'expérience Bernard Loiseau et le terroir soient remis au centre de nos attentions.

Enfin, le groupe reste en veille pour toute opportunité de développement, s'inscrivant dans son coeur de métier et susceptible de le renforcer.

Pas de dividende

L'Assemblée générale mixte des actionnaires 2021 sera réunie au Relais Bernard Loiseau, à Saulieu, le vendredi 18 juin 2021 à 10h. Il n'y aura pas de proposition de distribution de dividende à l'Assemblée générale mixte 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.