Bernstein recommande Safran en 2018 et apprécie toujours Airbus

Bernstein recommande Safran en 2018 et apprécie toujours Airbus
La pulse line dédiée à l'assemblage final du LEAP de Safran.

Boursier.com, publié le vendredi 05 janvier 2018 à 09h55

Dans le secteur aéronautique, Bernstein garde une préférence pour l'aviation civile par rapport à la défense pour l'année 2018. Son dossier européen préféré est Safran, même si Airbus le séduit également.

Nous entrevoyons pour Safran une progression des résultats et des cash-flows d'ici 2021, grâce principalement à l'appui du marché de l'après-vente, explique le bureau d'études, qui ajoute que le dossier affiche une décote importante sur ses comparables, alors que ses perspectives de génération de cash-flow libre sont supérieures. En toile de fond, la demande aéronautique civile va continuer à porter l'activité. Les anciens réacteurs vont alimenter l'activité de pièces détachées, tandis que la montée en puissance du LEAP va permettre de commencer à générer de la trésorerie. L'intégration de Zodiac sera aussi un thème majeur, avec des synergies anticipées légèrement moins favorable que le scénario développé par le management de Safran, note Bernstein, qui s'attend à une amélioration lente mais progressive des performances de la future filiale. L'objectif de cours reste à 116 euros.

Même s'il n'est pas le premier choix, le dossier Airbus paraît également intéressant au bureau d'études, qui le valorise 107 euros par action. Le spécialiste pense que la poursuite d'une demande élevée pour les monocouloirs permettra de masquer des perspectives moins favorables pour les gammes A330 et A380. Les anticipations de génération de free cash-flow sont encore contrariées cette année, mais elles devraient s'améliorer à mesure que le rythme de livraison des A320neo progressera. 2018 sera néanmoins une année difficile, en particulier à cause de l'enquête en cours pour corruption visant le groupe, qui crée une incertitude majeure, mais aussi concernant l'A400M.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU