Bic : retrouve les 60 euros

Bic : retrouve les 60 euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 avril 2021 à 14h04

Bic gagne encore 1,3% à 60 euros ce jeudi, au plus haut depuis plus d'un an, tandis que les investisseurs continuent de saluer le très bon début d'exercice du fabricant de stylos, briquets et autres rasoirs... Au premier trimestre, le groupe a enregistré une marge opérationnelle ajustée de 14,7%, deux fois supérieure à son niveau de la même période de l'exercice précédent, pour des revenus en hausse de de 15,1% à 411 ME (+20,9% en comparable). Le bénéfice net a atteint 161,6 ME contre 25 ME un an auparavant...

Bic gagne encore 1,3% à 60 euros ce jeudi, au plus haut depuis plus d'un an, tandis que les investisseurs continuent de saluer le très bon début d'exercice du fabricant de stylos, briquets et autres rasoirs... Au premier trimestre, le groupe a enregistré une marge opérationnelle ajustée de 14,7%, deux fois supérieure à son niveau de la même période de l'exercice précédent, pour des revenus en hausse de de 15,1% à 411 ME (+20,9% en comparable). Le bénéfice net a atteint 161,6 ME contre 25 ME un an auparavant...

"En dépit de résultats meilleurs que prévu en ce début d'année et de la très bonne performance des briquets, nous maintenons une prévision de croissance du chiffre d'affaires pour l'exercice 2021, comprise entre +5% et +7% à taux de change constants, tout en visant désormais le haut de la fourchette. L'environnement reste incertain, notamment en Amérique latine, en Afrique et en Inde, et la visibilité sur la rentrée des classes à venir est faible en raison de l'évolution des habitudes d'achats des consommateurs" a précisé la direction.

Le groupe actualisera les tendances générales de ses marchés lors de la publication de ses résultats semestriels en juillet. Les marges d'exploitation devraient s'améliorer en 2021 grâce à une gestion rigoureuse du coût des matières et à plus d'efficacité industrielle. "La génération de flux de trésorerie disponible pour l'exercice 2021 devrait être supérieure à 200 millions d'euros, grâce à un contrôle strict des investissements industriels et du fonds de roulement", a précisé la société. Parmi les derniers avis de brokers, Bryan Garnier est repassé à l'achat et a rehaussé sa cible de 57 à 64 euros sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.