Bilan hebdo : le CAC 40 consolide

Bilan hebdo : le CAC 40 consolide
bourse
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 23 avril 2021 à 17h45

Le CAC40 a marqué une pause cette semaine, en recul de 0,5% à 6.257 pts, après avoir rejoint récemment ses meilleurs niveaux depuis la fin de l'année 2000... Une pause légitime, tandis que Wall Street consolide aussi ses récents records sur fond de craintes de relèvement de la fiscalité sur les gains boursiers dans le cadre du programme budgétaire de Joe Biden qui sera présenté la semaine prochaine. Les publications trimestriels se sont poursuivies à bon rythme avec des chiffres soutenus dans le luxe en particulier...

Le CAC40 a marqué une pause cette semaine, en recul de 0,5% à 6.257 pts, après avoir rejoint récemment ses meilleurs niveaux depuis la fin de l'année 2000... Une pause légitime, tandis que Wall Street consolide aussi ses récents records sur fond de craintes de relèvement de la fiscalité sur les gains boursiers dans le cadre du programme budgétaire de Joe Biden qui sera présenté la semaine prochaine.
Les publications trimestriels se sont poursuivies à bon rythme avec des chiffres soutenus dans le luxe en particulier...

ECO ET DEVISES

Selon plusieurs sources, le président américain Joe Biden pourrait proposer de presque doubler le taux d'imposition des plus-values, qui passerait de 20% à 39,6% pour les Américains les plus fortunés, dont les revenus dépassent 1 million de dollars par an... Certains observateurs considèrent toutefois qu'il est peu probable que le projet soit adopté par le Congrès, où les républicains ont déjà affiché leur opposition au plan de 2.300 milliards de dollars pour les infrastructures et l'emploi.
Joe Biden devrait annoncer officiellement ce projet la semaine prochaine dans le cadre de la présentation attendue du 2e volet de son plan de relance, baptisé "American Families Plan", qui serait doté de plus de 1.000 milliards de dollars pour financer notamment des congés familiaux ou de maladie, des crèches ou la gratuité de certaines universités.

Les cours du pétrole rebondissent finalement en fin de semaine après leur récent rétro. Le WTI pointe à 62,2$ sur le Nymex pour le contrat à terme de juin. Le marché reste néanmoins tiraillé entre d'un côté la réouverture des économies, et de l'autre, la propagation de la pandémie dans certaines régions du monde, Inde en tête. Le brent cote 66$.
Sur le marché des cryptos, le mouvement de consolidation est plus marqué : Le bitcoin chute de retour sous les 50.000$ à 49.500$ sur la plateforme Bitfinex.
Sur les marchés obligataires, les rendements progressent légèrement, le taux du T-Bond américain à 10 ans pointant à 1,575% (+1,3 point de base). Enfin, du côté des changes, l'indice du dollar recule de 0,3% à 91 points face à un panier de devises.

LES VALEURS

Abivax rebondit de 14% avec Lisi (+10%)

Worldline : +10%. Plusieurs analystes ont confirmé leur vision positive sur le dossier après la publication trimestrielle de la société. Les données fournies par la direction "dressent un tableau favorable" pour le reste de l'année, estime par exemple Jefferies ('achat'). Pour JP Morgan ('surpondérer'), la réouverture de l'économie et des bases de comparaisons faciles profiteront à la division 'services marchands'. La firme a également déclaré qu'elle pouvait disposer jusqu'à 1 milliard d'euros de liquidités pour des opportunités de fusions et d'acquisitions et conserver sa note d'investissement actuelle.
La SocGen a de son côté remonté son objectif de 85 à 89 euros tout en confirmant son avis 'achat'.
A la suite d'une publication trimestrielle en ligne et finalement assez rassurante du fait de la réitération du scénario 2021, Oddo BHF a pour sa part réitéré son opinion 'surperformance' et sa cible de 90 euros. Selon lui, le groupe bénéficie de la croissance structurelle du secteur du paiement en Europe où le cash reste dominant (65/70% des transactions), de la standardisation du marché européen (EPI, SEPA, PSD2 ...) qui devrait accélérer cette pénétration et bénéficier aux acteurs spécialisés, et de sa position de leader (PdM de 15% en Europe) qui en fait un consolidateur naturel pour racheter les actifs des banques ou former des partenariats. Le titre a sous-performé depuis le début de l'année en raison des restrictions, mais le courtier pense qu'il rebondira avec les volumes de transaction (point bas ce trimestre) qui s'accéléreront lorsque les restrictions seront progressivement levées. Enfin, la valorisation est attractive.

Vatoquinol : +8% avec Navya, Gl Events

SEB : +7%, porté par une publication trimestrielle d'excellente facture. Le spécialiste du petit électroménager a enregistré au premier trimestre un chiffre d'affaires de 1,85 MdE, en hausse de 30,9% à taux de change et périmètre constants. Le Résultat Opérationnel d'Activité (ROPA) a atteint 198 ME, contre 18 ME au 31 mars 2020 (et 138 ME au 1er trimestre 2019). La vitalité et la qualité des ventes ainsi que le retour à une activité industrielle forte (vs des arrêts de production liés à Covid-19 au 1er trimestre 2020) sont les vecteurs principaux du redressement du ROPA au 31 mars 2021 qui intègre par ailleurs un effet devises négatif de 28 ME, a précisé le groupe.

SopraSteria : +6% suivi de Aubay dans la foulée de ses comptes bien reçus avec IPSOS

Eutelsat : +3% avec Veolia et Bic

Vivendi : +3%. Le conglomérat a publié un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes des analystes grâce une nouvelle fois à la belle performance d'Universal Music Group (UMG), dont l'introduction en bourse pourrait finalement avoir lieu à l'automne. Les revenus ont progressé de 5% à 3,901 MdsE (à taux de change et périmètre constants) avec une croissance de 9,4% pour UMG.
Pour Oddo BHF ('surperformer'), le point important de cette publication est que Vivendi indique que l'AG du 22/06 se prononcera sur le projet de distribution. C'est donc l'AG ordinaire annuelle qui se prononcera sur le sujet et non une AG dédiée. Ce qui permet à Vivendi d'envisager une cotation à l'automne (probablement en septembre / octobre) alors qu'il évoquait jusqu'à présent avant fin 2021. L'analyste estime donc que le groupe accélère un peu ce processus...

Dior : +2,5% avec Kering et Hermès dans le luxe après leurs comptes

Michelin : +1,5% avec Pernod Ricard, Korian, STEF, Casino, Bolloré et Essilor

A la baisse, Atari retombe de 20% suivi de Balyo (-17%)

CNP reperd 13% avec Vallourec et CGG (-11%) dans le sillage du brut

SES : -9% en compagnie d'Infotel, Air France KLM dans la foulée du dernier appel au marché

Renault (-6%), alors que le constructeur au losange a encore vu ses revenus reculer au cours des trois premiers mois de l'année avec un chiffre d'affaires de 10,01 milliards d'euros, en repli de 1,1%. Point positif malgré tout, les immatriculations ont augmenté de 1,1% à 665.038 véhicules, mais elles restent loin de la hausse de plus de 21% des livraisons affichées sur la même période par le géant allemand Volkswagen. Pour Oddo BHF, si cette publication n'a pas réservé de mauvaises surprises, le manque de visibilité continuera à peser sur le dossier... Invest Securities, de son côté, a ajusté son objectif de cours de 50 à 53 euros avec un avis à l'achat. Jefferies ('conserver') parle d'un premier trimestre "terne", mais note "qu'il n'y a pas de signal d'alarme".

Beneteau : -5% avec Innate, Airbus, EDF, Stellantis et Séché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.