Bilan hebdo : le CAC40 reprend encore 2,4%

Bilan hebdo : le CAC40 reprend encore 2,4%
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le vendredi 09 octobre 2020 à 17h45

Nouvelle semaine de rebond pour le marché parisien avec un CAC40 qui remonte de 2,44% à 4.946 points. Les indices continuent d'évoluer à l'écoute des nouvelles sanitaires des deux côtés de l'Atlantique. L'amélioration de la santé de Donald Trump a servi de catalyseur dans la mesure où les investisseurs redoutaient un bouleversement du calendrier électoral américain qui devrait donc être tenu....

Les marchés continuent de tabler en parallèle sur l'adoption de mesures de soutien de l'économie avant les élections américaines du 3 novembre... Il est cependant encore difficile d'y voir clair tant les déclarations sont confuses, voire contradictoires, à Washington : Après avoir rejeté en bloc le plan massif de 2.200 milliards de dollars proposé par les Démocrates, la Maison Blanche a changé de cap plusieurs fois après avoir évoqué un plan ciblé, puis plaidé à nouveau en faveur d'un projet de relance à grande échelle, tandis que la présidente de la Chambre des représentant, Nancy Pelosi, a repoussé l'idée de mesures ciblées pour les parties de l'économie les plus touchées par la crise du Covid-19.
Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré vendredi à Pelosi que le président Donald Trump souhaitait un accord sur un plan de relance global...

Particulièrement attendues, les aides aux compagnies aériennes pourraient passer par le Congrès avant qu'un accord global ne soit voté - mais cela devrait être avancé dans le "contexte" d'un projet de loi plus large, a souligné Pelosi. "J'ai fait valoir auprès de mes collègues qu'il s'agit d'un cas particulier", a déclaré la Démocrate sur 'Bloomberg TV'. "Il n'y a pas de projet de loi autonome sans un projet de loi plus important".

Sur le marché des changes, l'euro est remonté sur les 1,18/$.
Le pétrole est aussi remonté sur les 43$ le brent.

LES VALEURS

Voluntis : +108% fait partie des valeurs hyper-spéculatives de la semaine. Le titre a profité de l'annonce de l'obtention d'un nouveau brevet par le United States Patent and Trademark Office (USPTO) portant sur le moteur algorithmique de la plateforme Theraxium et les procédés associés développés par Voluntis pour concevoir des algorithmes d'aide à la décision pour les patients et d'auto-gestion de leur traitement. Les recommandations automatisées en temps réel se concentrent sur le plan de soins personnalisé du patient et portent notamment sur : l'aide à l'autogestion des symptômes, le dosage personnalisé des médicaments, les conseils pour l'autosurveillance des indicateurs de santé pertinents et l'identification de la nécessité d'une intensification des soins.

Akka : +36% après l'annonce des modalités de son... AK

2CRSI : +30% avec Mauna Kea (+28%)

Figreac Aero : +17% suivi de valeurs industrielles malmenées récemment comme Eramet, Haulotte (+13%) ou Jacquet

TechnipFMC : +12% avec le secteur pétrolier. CGG remonte de 10%

Air France KLM : +10% suivi de Publicis et de Klepierre parmi les rebonds

Société Générale : +13% avec BNP (+10%) et Natixis

A la baisse, Solocal rend 10%, Europcar chute de 7% avec Synergie

Euronext reperd 6%. Comme attendu, l'opérateur boursier vient d'officialiser le rachat de la Bourse de Milan. L'opérateur boursier européen a conclu un accord contraignant avec le London Stock Exchange pour acquérir 100% du capital de London Stock Exchange Group Holdings Italia SPA, la holding de Borsa Italiana, contre un chèque de 4,325 milliards d'euros.
Le rapprochement proposé créera une infrastructure de marché européenne de premier plan dans l'Union européenne, dont le rôle central pour relier les économies locales aux marchés mondiaux est renforcé par la création du premier lieu de cotation et de marchés secondaires pour le financement par emprunt et par actions en Europe. Cette opération accroît considérablement l'échelle d'Euronext, diversifie son activité dans de nouvelles classes d'actifs et renforce ses activités post-marché. Avec cette opération, Euronext réalise son ambition de construire la première infrastructure de marché paneuropéenne.
Les revenus combinés de la nouvelle entité ont atteint 1,3 milliard d'euros pour un EBITDA de 711 millions d'euros sur l'exercice 2019. L'Italie sera le principal contributeur aux recettes du nouveau groupe, à hauteur de 34%. L'opération devrait être immédiatement relutive sur le BPA ajusté du groupe, avant synergies, et devrait produire une relution à deux chiffres, y compris les synergies à courantes, au cours de la troisième année. Grâce au rapprochement proposé, le groupe combiné devrait réaliser des synergies avant impôts de 60 millions d'euros par an d'ici à la troisième année. Les coûts de restructuration pour réaliser ces synergies devraient s'élever à 100 ME.
Le Directoire et le Conseil de surveillance d'Euronext ont approuvé à l'unanimité l'opération car ils considèrent qu'elle est dans le meilleur intérêt d'Euronext, de ses actionnaires et des autres parties prenantes, et demandent donc aux actionnaires de voter en faveur des résolutions présentées à l'Assemblée générale extraordinaire. Les actionnaires de référence soutiennent le projet de rapprochement et ont chacun signé un engagement irrévocable de voter en faveur des résolutions présentées à l'AGE. La conclusion de la transaction est prévue pour le premier semestre 2021.

Genfit : -6% suivi de Nexans, Rubis (-4%) et Wavestone

Alstom : -2% avec Verallia et Suez (-1%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.