Bilan hebdo : le CAC40 varie peu

Bilan hebdo : le CAC40 varie peu
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le vendredi 16 octobre 2020 à 17h45

Semaine d'hésitation qui se termine sans grand changement pour le CAC40 (-0,2%) à 4.935 pts, malgré un regain de volatilité depuis jeudi sur fond de resserrement des mesures sanitaires en Europe pour tenter de faire face à la deuxième vague épidémique qui s'accélère. Vendredi, le rebond du marché a été aidé par les espoirs du candidat vaccin contre le Covid-19 développé par Pfizer et l'Allemand BioNTech.
Le géant pharmaceutique américain a ainsi jugé possible le dépôt en novembre d'une demande d'homologation d'urgence de son vaccin expérimental... De quoi remettre un peu de baume au coeur des investisseurs qui continuent à attendre désespérément un accord entre Démocrates et Républicains sur un nouveau plan de soutien budgétaire à l'économie américaine alors que la situation sanitaire continue à se dégrader et menace de mettre à mal la reprise mondiale.

ECO ET DEVISES

Donald Trump s'est dit prêt à relever à 1.800 milliards de dollars le montant total du plan de soutien envisagé afin de parvenir à un accord avec les Démocrates... Mais le chef de sa majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a dit que ses troupes étaient favorables à un plan plus modeste mais plus ciblé. Le jeu du chat et de la souris se poursuit, mais l'horloge tourne vite est les élections approchent aux Etats-Unis ! A moins de trois semaines de l'échéance, Joe Biden maintient son net avantage dans les sondages, deux interventions télévisées séparées des deux rivaux, jeudi, n'ayant pas changé la donne.

Le renforcement des mesures sanitaires un peu partout en Europe pour tenter de faire face à la seconde vague épidémique ainsi que l'issue toujours très incertaine des négociations entre Bruxelles et Londres sur le Brexit restent néanmoins dans l'esprit des opérateurs. Sans oublier le conflit avec la Chine, toujours bien ancré en arrière-plan...
Dans ce contexte, et après les mauvais chiffres de l'emploi dévoilés hier aux Etats-Unis, les opérateurs tentent de se raccrocher aux espoirs thérapeutiques pour envisager sortir de la crise sanitaire qui s'éternise...

Sur le marché des changes, l'indice du dollar (qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises) cède 0,33% à 93,58 points, alors que les cours du brut restent orientés à la baisse, pénalisés par les craintes pesant sur la demande. Le brent pointe ce soir à 43$ le baril.

LES VALEURS

Plusieurs dossiers spéculatifs ont agité le marché comme Genomic (+65%), Navya (+35%) ou Atari (+22%) après l'annonce du lancement prochain de son Token.

Dior (+11%) profite de comptes très résistants au T3 avec LVMH (+6%)

Beneteau : +10% avec Vetoquinol porté par ses bons résultats, Transgene et Rallye

EOS Imaging : +7% avec Inventiva, Marie Brizard

Casino : +5% en compagnie de Renault après des ventes plus encourageantes en septembre, FNAC Darty

L'Oreal : +3% avec Remy Cointreau, Pernod Ricard, Crit et Hermes

Publicis : +2% après des comptes un peu meilleurs que prévu, suivi de Alstom, GTT, Safran et Korian

A la baisse, Vallourec plonge de 15% avec d'autres valeurs parapétrolières dont CGG (-11%)

GL Events chute de 12% dans le sillage de ses comptes très dégradés

Elior : -10% avec Solocal, Voluntis, Poxel

Figeac Aero : -9% suivi de AKKA, Tarkett, Nexity

AXA : -6% avec Ipsen, Imerys, Air France-KLM, Lagardere sur des prises de profits

TF1 : -5% suivi de STEF, Sodexo, Rexel, Total.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.