bioMerieux et le Fleming Fund engagés contre la résistance bactérienne

bioMerieux et le Fleming Fund engagés contre la résistance bactérienne©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 décembre 2019 à 07h06

bioMérieux, acteur majeur du diagnostic in vitro qui développe et fabrique des solutions (systèmes, réactifs, logiciels et services) utilisées notamment dans le diagnostic des maladies infectieuses, a été sélectionnée en tant que fournisseur dans le cadre d'un appel d'offres organisé par le Fleming Fund.
Ce programme d'investissement britannique est doté de 265 millions de livres sterling pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens dans les pays à ressources limitées du monde entier.

La résistance aux antibiotiques est reconnue comme une urgence de santé publique par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Selon une étude de 2016 lancée par le gouvernement britannique, elle pourrait être responsable d'au moins 10 millions de décès par an dans le monde et coûter à l'économie mondiale jusqu'à 100.000 milliards de dollars d'ici à l'année 20501. Le programme a été mis en place en réponse au rapport O'Neill de 2016, qui a appelé à un financement pour sensibiliser le public à la résistance aux antimicrobiens, améliorer l'utilisation des traitements et la surveillance de la santé publique. Il représente un effort essentiel pour soutenir la résolution de l'Assemblée mondiale de la santé (2015) et pour mettre en oeuvre la Déclaration politique de la Réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) sur la Résistance antimicrobienne (2016).

Plus précisément, le Fleming Fund vise à renforcer les systèmes de surveillance dans les pays à revenus limités à travers trois domaines d'intervention :
- soutenir le renforcement des systèmes de surveillance nationaux de la résistance aux antimicrobiens et des laboratoires grâce à un portefeuille de subventions conçu et géré par Mott MacDonald ;
- élaborer des cadres à l'échelle mondiale et soutenir la gouvernance de la résistance aux antimicrobiens en soutenant l'élaboration de plans d'action nationaux, les directives mondiales et les protocoles de données ;
- améliorer la sensibilisation du public et l'utilisation des données mondiales en développant l'économie de la santé, la politique de santé et l'engagement civil.

"C'est un plaisir de travailler en partenariat avec bioMérieux pour contribuer au renforcement des systèmes de santé et à la lutte contre la menace de résistance aux antimicrobiens dans le monde. Chez Mott MacDonald et au sein du Fleming Fund, nous sommes passionnés par la co-création de solutions et c'est exactement ce qui est nécessaire pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens - des partenariats solides et une action collective", a déclaré Andy Leigh, directeur du programme du Fleming Fund chez Mott MacDonald.

"bioMérieux, en tant qu'acteur mondial du diagnostic des maladies infectieuses, a fait de l'usage raisonné des antibiotiques l'une de ses priorités. La sensibilisation, l'éducation, l'équipement des laboratoires en solutions de diagnostic performantes et la surveillance des résultats sont essentiels pour lutter contre la résistance à ces traitements. Nous sommes fiers d'avoir été sélectionnés par le Fleming Fund pour participer à ce projet d'envergure, convaincus que travailler ensemble donnera une forte impulsion pour contribuer à enrayer cette menace de santé publique", a déclaré Alexandre Mérieux, Président Directeur Général de bioMérieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.