bioMérieux poursuit sa glissade, des analystes sous le choc

bioMérieux poursuit sa glissade, des analystes sous le choc
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 01 mars 2018 à 09h16

Au lendemain d'une chute de plus de 10%, pour cause de prévisions décevantes, bioMérieux reste sous pression ce jeudi en refluant vers 61,10 euros en début de séance, en recul de 3,3%. Ce flux vendeur est attisé par de nombreux ajustements de brokers, lesquels intègrent dans leurs projections des hypothèses revues à la baisse après les commentaires prudents du management pour 2018. Cette année, l'entreprise table sur une croissance organique du chiffre d'affaires comprises entre 8 et 9%, à taux de change et périmètre constants. Le résultat opérationnel courant se situera entre 325 et 345 ME, en dépit de fluctuations du change qui devraient coûter environ 40 ME sur l'exercice.

Parmi les sanctions les plus sévères, on soulignera la dégradation de recommandation de Kepler Cheuvreux. Le bureau de recherche passe d'"achat" à "conserver" sur bioMérieux, avec un objectif de cours révisé de 73,33 à 68 euros. Jefferies abaisse quant à lui de 73 à 65 euros sa cible sur le dossier, en restant à conserver. Le broker met en avant l'impact négatif des variations de change en 2018 et surtout des dépenses de 'Recherche & Développement' plus importantes que prévu.

Jefferies ne veut pas pour autant jeter le bébé avec l'eau du bain et souligne la bonne dynamique organique de FilmArray, moteur de la croissance. Il escompte en outre des acquisitions structurantes : "Nous croyons que la direction doit réaliser d'autres acquisitions pour contrer les menaces concurrentielles, notamment des produits potentiellement disruptifs, en l'absence de visibilité sur les efforts internes d'innovation en RD."

Rappelons en outre que, mercredi, Oddo BHF a révisé de 70 à 65 euros la valorisation du titre, en redoutant une passe difficile, à court terme. Gilbert Dupont a souligné aussi de son côté les effets de change fortement négatifs liés principalement à la volatilité des devises émergentes. Le broker conseille de s'alléger avec un TP de 70 euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.