Bitcoin, Ethereum, Ripple... Certaines 'cryptos' vaudront zéro !

Bitcoin, Ethereum, Ripple... Certaines 'cryptos' vaudront zéro !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 08 février 2018 à 13h59

Certaines cryptomonnaies iront à zéro, d'après les spécialistes de la prestigieuse banque d'affaires américaine Goldman Sachs. Pour ces analystes, l'évolution des prix des crypto-devises rappelle grandement celle des cours boursiers durant la bulle Internet.

Comme les premiers moteurs de recherche

Steve Strongin, qui dirige l'unité de recherche de Goldman Sachs, estime qu'il est "possible mais pas probable" que les monnaies numériques actuelles existent encore dans cinq à dix ans. L'expert effectue un parallèle avec les premiers moteurs de recherche Internet, qui ont désormais pratiquement tous disparu ! "Quelque chose de mieux les a remplacés", d'après la note dévoilée hier par Goldman Sachs.

Ces prévisions extrêmement négatives de Goldman Sachs confirment l'hostilité actuelle de certains grands noms traditionnels de la finance de marché vis-à-vis des cryptomonnaies. Dernièrement, le fameux 'Dr. Doom', Nouriel Roubini, qui n'est certes pas connu pour son optimisme, s'était montré très critique, qualifiant même le Bitcoin et les 'cryptos' de "plus grosse bulle de l'histoire de l'humanité".

Sur Twitter, Roubini a récemment commenté le passage du Bitcoin sous les 6.000$, "comme prévu" selon lui. Le gourou n'avait toutefois pas anticipé le rapide rebond de la reine des 'cryptos' à plus de 8.000$.

Le BTC n'est pas de l'or digital

Goldman Sachs avait déjà exprimé son scepticisme concernant la valeur du Bitcoin et des autres 'cryptos' en fin d'année dernière. La banque d'investissement jugeait alors que le BTC n'était en aucun cas de 'l'or digital'. GS relevait alors le faible niveau d'adoption du Bitcoin et de ses pairs, ainsi que son offre limitée empêchant tout usage de masse.

Dans le sens du vent ?

Les spécialistes sont très nombreux désormais à prédire le pire pour le Bitcoin et les autres devises digitales. On peut néanmoins s'étonner que ces avis extrêmement sombres aient essentiellement émergé suite au récent 'krach' des crypto-devises, après une baisse de plus de 50% de la capitalisation des 'cryptos' en quelques semaines.

Impact de la blockchain

Notons par ailleurs que les spécialistes de Goldman sont plus optimistes concernant la technologie blockchain, qui pourrait avoir un impact disruptif majeur sur l'économie mondiale. GS constate en effet que la blockchain permet aux entreprises d'opérer de manière plus transparente et efficiente. Elle est d'ailleurs particulièrement utile dans le domaine de la chaîne d'approvisionnement, admet la banque...

Et si le Bitcoin devenait un indicateur précurseur des marchés financiers ?

Morgan Stanley, autre établissement majeur à Wall Street, s'est également interrogé dans une longue étude, cette semaine, sur le Bitcoin et les 'cryptos'. Alors que les plus optimistes jugent que l'investissement des institutionnels dans les devises numériques pourrait fournir un effet dopant, Morgan considère qu'une popularité accrue auprès des institutionnels pourrait au contraire nuire au BTC.

En effet, un tel phénomène, relativement hypothétique pour l'heure, pourrait se traduire par des variations et performances des crypto-devises comparables à celles des marchés financiers globaux. De ce fait, les 'cryptos' perdraient ainsi une grande partie de leur attrait spéculatif, en tant qu'actif justement 'non-corrélé' aux actions ou aux autres marchés. Ainsi, Morgan Stanley s'interroge : "Si la corrélation du Bitcoin avec le marché global se matérialisait, cela limiterait-il son potentiel ultime ?"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.