BNP Paribas, le marché sanctionne une performance sans relief

BNP Paribas, le marché sanctionne une performance sans relief
Logo BNP Paribas

Boursier.com, publié le mardi 31 octobre 2017 à 09h07

BNP Paribas s'est laissée porter par le courant au 3ème trimestre, qui se solde par des résultats en hausse malgré une légère baisse du produit net bancaire due aux effets de change. Les frais sont en retrait et le coût du risque poursuit sa décrue, ce qui a permis au bénéfice net d'atteindre 2,04 milliards d'euros, supérieur aux attentes du consensus (1,91 MdE), en hausse de 8,3% sur un an. Le ratio CET1 plein a grappillé 0,1 point par rapport au 30 juin pour monter à 11,8%. Les résultats intègrent 326 ME de plus-value de cession dans le cadre de l'entrée en bourse de SBI Life en Inde.

Dans le détail, le produit net bancaire a reculé de -1,8% à 10,4 MdsE, mais est resté quasiment stable à périmètre et taux de change constants. Le résultat brut d'exploitation se contracte de -3,3 % à 3,26 MdsE, malgré la baisse des frais de gestion globaux. Sur neuf mois, le PNB ressort à 32,63 MdsE (-0,4%) et le RBE à 10,31 MdsE (-4,8%). Le bénéfice net atteint 6,3 MdsE part du groupe (+1,2%). La rentabilité annualisée des fonds propres est de 9,8%. La rentabilité annualisée des fonds propres tangibles est de 11,6%.

L'administrateur directeur général Jean-Laurent Bonnafé souligne que l'environnement est porteur en Europe, ce qui a permis de compenser en partie des marchés obligataires défavorables au cours du dernier trimestre. La banque poursuit la mise en oeuvre de son plan stratégique 2020.

Sans enthousiasme

Les chiffres n'enthousiasment pas vraiment Maxence Le Gouvello Du Timat ce matin chez Jefferies. "Un petit dépassement du consensus, un petit manquement par rapport à mes estimations" résume l'analyste, qui reste à "conserver" en valorisant le dossier 69,50 euros l'action. Le marché sanctionne assez lourdement la banque dans les premiers échanges : -2,6% à 67,06 euros. Les bureaux d'études trouvent généralement que la performance en banque d'investissement est décevante. Le compte de résultat global fait surtout bonne figure grâce à la plus-value de cession réalisée en Inde, note un spécialiste.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.