BNP Paribas : le rebond s'émousse

BNP Paribas : le rebond s'émousse
Logo BNP Paribas

Boursier.com, publié le mardi 07 avril 2020 à 16h42

BNP Paribas ne remonte plus que de 2% à 26,15 euros ce mardi soir après avoir touché les 27,69 euros ce matin. Le groupe bancaire a rejoint la semaine dernière les autres établissements français qui ont renoncé à verser un dividende, sous la pression de la BCE, afin d'être mieux armées pour lutter contre la crise du coronavirus. "Le conseil d'administration a pris la décision de proposer à l'assemblée générale de ne pas procéder au versement du dividende initialement prévu et d'affecter l'intégralité des sommes correspondantes aux réserves", a fait savoir BNP Paribas.

La situation pourra être reconsidérée en octobre

La Banque centrale européenne a demandé aux banques de la zone euro de ne pas verser de dividendes ni de racheter d'actions propres tant que dure la pandémie de Covid-19, afin de se concentrer sur le soutien aux acteurs économiques via des prêts. Ces restrictions doivent s'appliquer "au moins jusqu'au 1er octobre 2020", a précisé la BCE, qui a menacé les banques récalcitrantes de sanctions.
BNP Paribas a précisé que "le conseil d'administration pourra, après le 1er octobre et sous réserve du contexte, réunir une assemblée générale afin de procéder à une distribution de réserve pour ses actionnaires, se substituant au dividende".

Parmi les banques et autres sociétés financières, Société Générale, Natixis, Crédit Agricole SA, Amundi, Coface et CNP Assurances ont aussi renoncé ces derniers jours à demander la distribution d'un dividende lors de leur prochaine Assemblée générale...
Parmi les derniers avis d'analystes, la Société Générale est repassée de 'vendre' à 'conserver' sur le dossier BNP en ciblant un cours de 30 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.