Boiron : résultats sous pression

Boiron : résultats sous pression©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 09 septembre 2020 à 17h49

Sur le semestre, les ventes de Boiron sont en recul de 1,2% à 253,6 ME, sous l'effet de deux évolutions très contrastées, à savoir un recul de 16,5% de l'activité en France, sur les médicaments à nom commun (-21%) et sur les spécialités (-6,6%), et une progression de 20,8% du chiffre d'affaires à l'international - essentiellement en Amérique du Nord. Le résultat opérationnel du premier semestre 2020 s'élève à 1.496 KE et est en baisse de 4.498 KE par rapport à 2019. Il est fortement impacté par la prise en compte de l'estimation des coûts relatifs au projet de réorganisation des activités en France.

Ce projet, annoncé le 11 mars 2020, entraînerait l'arrêt du site de production de Montrichard près de Tours, la fermeture de 12 établissements de préparation-distribution sur 27 en France (Avignon, Belfort, Brest, Grenoble, Limoges, Niort, Paris-Bois d'Arcy, Paris-Ivry, Pau, Rouen, Strasbourg et Toulon), le redimensionnement des équipes de production et de préparation-distribution sur les sites conservés, et la réorganisation des équipes commerciales. Ce projet aurait pour conséquence la suppression de 646 postes et la création de 134 postes.

Sur la base des informations disponibles, le coût de ce projet est estimé à 59.000 KE, dont 55.432 KE ont fait l'objet d'une provision au 30 juin 2020 en application des normes comptables en vigueur. Ces estimations sont susceptibles d'évoluer en fonction des négociations en cours qui se poursuivront jusqu'au 14 octobre.

Dans le même temps, le groupe a constaté une reprise de provisions de 27.741 KE au titre de la réduction des engagements sociaux induite par cette réorganisation.

Le résultat opérationnel avant prise en compte de l'impact de ce projet de réorganisation s'élève à 29.187 KE, en hausse de 23.193 KE par rapport à 2019, suite à la réduction de 19.046 KE des charges opérationnelles, due aux économies réalisées sur l'exercice et au ralentissement des activités promotionnelles lié à la crise du Covid, ainsi qu'à l'effet de base lié à la réorganisation des activités en Belgique en 2019 qui s'élevait à 4.785 KE.

L'activité globale à venir dépendra de l'évolution de la situation sanitaire et économique mondiale, commente le groupe. En France, elle dépendra également de la prise de position du Conseil d'État sur nos recours et de la décision finale du gouvernement sur le maintien du remboursement de l'homéopathie. "Dans ce contexte, nous anticipons toujours en 2020 une baisse de notre chiffre d'affaires et de notre résultat", ajoute Boiron.
"Nous poursuivons avec détermination toutes nos actions pour obtenir le maintien du remboursement des médicaments homéopathiques, comme le réclament les millions de patients qui les utilisent avec satisfaction", conclut le groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.