Bonduelle : la filière champignons en question

Bonduelle : la filière champignons en question©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 10h01

Bonduelle recule légèrement de 0,3% à 18,95 euros, alors que le groupe a réalisé au premier trimestre de son exercice 2020-2021 un chiffre d'affaires de 680,5 millions d'euros, soit une variation de -0,6% en données publiées et +1,9% en données comparables. Les effets de changes pénalisent l'activité du groupe à hauteur de -2,5%, provenant principalement de la variation des dollars américain et canadien et du rouble russe.
Compte tenu d'une croissance du chiffre d'affaires en haut de fourchette au premier trimestre, de campagnes déficitaires dans différentes zones de production du fait d'aléas climatiques limitant les quantités disponibles de certains produits, mais également du développement récent et rapide de la crise sanitaire, dont l'impact n'est pas mesurable à ce stade, le groupe fera évoluer, si nécessaire, ses objectifs annuels à l'occasion de prochaines communications financières.

La filière champignons en péril

Bonduelle et ses associés producteurs, membres de la Coopérative Agricole France Champignon, ont été informés des difficultés économiques et financières rencontrées par cette dernière, matérialisées par le dépôt d'une déclaration de cessation de paiement et l'ouverture subséquente d'une procédure de redressement judiciaire et, d'une façon générale, de celles de l'ensemble des acteurs de la filière française, et plus largement européenne, de culture et de transformation du champignon de Paris.
Bonduelle annonce ainsi participer activement avec ses partenaires producteurs de champignons à la recherche de solutions pour assurer la pérennité de la filière afin de permettre à l'ensemble des intervenants de retrouver un équilibre économique satisfaisant... Ce projet passerait par la réorganisation de la filière et par la valorisation auprès des consommateurs de l'origine France, permettant de répercuter aux producteurs, dans les prix d'achat des apports de champignons, cette valeur créée garantissant ainsi l'approvisionnement du marché français du champignon transformé issu d'une filière française de qualité.

Bonduelle ajoute que l'impact en matière d'approvisionnement de produits finis transformés et les conséquences financières consécutives aux difficultés de la Coopérative Agricole France Champignon dépendront du scénario retenu et des modalités de sa mise en oeuvre ainsi que de l'évolution de la procédure de redressement judiciaire...
"Dans l'attente de la réunion que nous organisons ce matin avec la société, nous maintenons à ce stade inchangé nos
prévisions, notre objectif de cours et notre opinion Acheter" commente Portzamparc qui vise un cours de 26 euros sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.