Bonduelle : la rentabilité opérationnelle courante s'établit à 56,3 ME au S1

Bonduelle : la rentabilité opérationnelle courante s'établit à 56,3 ME au S1©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 08h54

Le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020-2021 du Groupe Bonduelle s'établit à 1.441,5 millions d'euros stable à -0,1% en données publiées et en progression de +3,9% en données comparables. La rentabilité opérationnelle courante du Groupe Bonduelle au 1er semestre 2020-2021 s'établit à 56,3 millions d'euros en croissance de 5,2% en données comparables et en repli de 1,5% en données publiées. La marge opérationnelle courante de 3,9% affiche un retrait limité comparé au 1er semestre de l'exercice précédent et une stabilité à taux de change constants. Conformément aux ambitions affichées en début d'exercice, le Groupe Bonduelle a encore accentué ses investissements marketing, permettant d'accroître la visibilité de ses marques et se traduisant par des gains de parts de marché significatives.

Le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020-2021 du Groupe Bonduelle s'établit à 1.441,5 millions d'euros stable à -0,1% en données publiées et en progression de +3,9% en données comparables.
La rentabilité opérationnelle courante du Groupe Bonduelle au 1er semestre 2020-2021 s'établit à 56,3 millions d'euros en croissance de 5,2% en données comparables et en repli de 1,5% en données publiées.
La marge opérationnelle courante de 3,9% affiche un retrait limité comparé au 1er semestre de l'exercice précédent et une stabilité à taux de change constants. Conformément aux ambitions affichées en début d'exercice, le Groupe Bonduelle a encore accentué ses investissements marketing, permettant d'accroître la visibilité de ses marques et se traduisant par des gains de parts de marché significatives.

La charge financière s'établit à 9,9 millions d'euros, en baisse de 2,5 millions d'euros, en lien avec la baisse du coût de financement du groupe et un résultat de change à l'équilibre sur la période. La charge d'impôts s'établit à 12,1 millions d'euros contre 10,6 millions d'euros au 1er semestre de l'exercice précédent, hausse expliquée par la fin de l'utilisation de déficits reportables et la baisse de rentabilité en zone hors Europe.
Après prise en compte du résultat financier et de la charge d'impôts, le résultat net du groupe s'élève à 31,9 millions d'euros soit 2,2% du chiffre d'affaires, en progression de 8,3% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

La dette financière nette du groupe s'établit au 31 décembre 2020 à 890,7 millions d'euros contre 978,2 millions d'euros à la même période de l'exercice précédent. Retraitée de la norme IFRS 16, la dette financière nette du groupe s'élève à 808,2 millions d'euros contre 892,5 millions d'euros au 31 décembre de l'exercice précédent, un désendettement significatif lié principalement à la baisse des stocks (campagnes déficitaires et forte activité commerciale).
Le ratio de gearing, hors impact IFRS 16, s'élève à 1,20 contre 1,24, au 31 décembre de l'exercice précédent. Enfin, le coût moyen de la dette, hors IFRS 16, s'établit à 1,99% en amélioration significative et continue par rapport à l'exercice précédent (2,20%), du fait de l'optimisation continue des instruments de financement du groupe.

Commentaire de Guillaume Debrosse, Directeur Général : "Ce premier semestre a été marqué par un environnement économique toujours volatil et la persistance de la pandémie mondiale de Covid-19. Pour autant, dans ce contexte, le Groupe Bonduelle, de par sa diversité de technologies, canaux de distribution, zones géographiques continue à afficher une résilience de son activité commerciale et de ses résultats et poursuit son chemin : nous voulons devenir une entreprise alliant performance financière et impact positif, et visons la certification B Corp. Ce chemin implique une profonde transformation, dont une étape clé est franchie avec l'inscription dans les statuts de l'entreprise d'une raison d'être partagée avec les salariés et les actionnaires : "Favoriser la transition vers l'alimentation végétale, pour contribuer au bien-être de l'Homme et à la préservation de la planète". Un sentiment fort nous unit : jamais le cadre des actions que nous menons pour devenir une entreprise à impact positif n'a été aussi pertinent qu'aujourd'hui. Dans ces circonstances inédites de crise sanitaire, il donne du sens à l'engagement des équipes, crée de la valeur pour les parties prenantes et permet une meilleure gestion des risques".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.