Bonduelle : tout bon ?

Bonduelle : tout bon ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 09h59

BOnduelle monte de 2% ce vendredi à 19,90 euros, alors que le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020-2021 du groupe s'est établi à 1.441,5 millions d'euros, stable à -0,1% en données publiées et en progression de +3,9% en données comparables. La rentabilité opérationnelle courante du Groupe Bonduelle au 1er semestre 2020-2021 est ressortie à 56,3 millions d'euros, en croissance de 5,2% en données comparables et en repli de 1,5% en données publiées. La marge opérationnelle courante de 3,9% affiche un retrait limité comparé au 1er semestre de l'exercice précédent et une stabilité à taux de change constants. Conformément aux ambitions affichées en début d'exercice, le Groupe Bonduelle a encore accentué ses investissements marketing, permettant d'accroître la visibilité de ses marques et se traduisant par des gains de parts de marché significatives.

BOnduelle monte de 2% ce vendredi à 19,90 euros, alors que le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020-2021 du groupe s'est établi à 1.441,5 millions d'euros, stable à -0,1% en données publiées et en progression de +3,9% en données comparables. La rentabilité opérationnelle courante du Groupe Bonduelle au 1er semestre 2020-2021 est ressortie à 56,3 millions d'euros, en croissance de 5,2% en données comparables et en repli de 1,5% en données publiées.
La marge opérationnelle courante de 3,9% affiche un retrait limité comparé au 1er semestre de l'exercice précédent et une stabilité à taux de change constants. Conformément aux ambitions affichées en début d'exercice, le Groupe Bonduelle a encore accentué ses investissements marketing, permettant d'accroître la visibilité de ses marques et se traduisant par des gains de parts de marché significatives.

La charge financière est ressortie à 9,9 millions d'euros, en baisse de 2,5 millions d'euros, en lien avec la baisse du coût de financement du groupe et un résultat de change à l'équilibre sur la période. La charge d'impôts s'établit à 12,1 millions d'euros contre 10,6 millions d'euros au 1er semestre de l'exercice précédent, hausse expliquée par la fin de l'utilisation de déficits reportables et la baisse de rentabilité en zone hors Europe.
Après prise en compte du résultat financier et de la charge d'impôts, le résultat net du groupe s'élève à 31,9 millions d'euros soit 2,2% du chiffre d'affaires, en progression de 8,3% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

La dette financière nette du groupe s'est établie au 31 décembre 2020 à 890,7 millions d'euros contre 978,2 millions d'euros à la même période de l'exercice précédent. Retraitée de la norme IFRS 16, la dette financière nette du groupe s'élève à 808,2 millions d'euros contre 892,5 millions d'euros au 31 décembre de l'exercice précédent, un désendettement significatif lié principalement à la baisse des stocks (campagnes déficitaires et forte activité commerciale).
Le ratio de gearing, hors impact IFRS 16, s'élève à 1,20 contre 1,24, au 31 décembre de l'exercice précédent. Enfin, le coût moyen de la dette, hors IFRS 16, s'établit à 1,99% en amélioration significative et continue par rapport à l'exercice précédent (2,20%), du fait de l'optimisation continue des instruments de financement du groupe.

Dans l'attente de la réunion de présentation des résultats de ce vendredi, Portzamparc commente : "nous maintenons, à ce stade, inchangées nos estimations 2020/2021. Nous maintenons également inchangés notre objectif de cours à 24 euros et notre opinion Acheter" conclut l'analyste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.