Boostheat : reprise de cotation ce matin

Boostheat : reprise de cotation ce matin©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 03 mai 2021 à 07h42

L'année 2020 a été une année difficile pour Boostheat, au-delà de la crise sanitaire de la COVID-19, avec l'arrêt de la commercialisation de la Boostheat.20 Origin. Toutefois la société a su prendre les mesures qui s'imposaient pour continuer à porter son ambition d'accélérer la transition énergétique dans l'habitat (plan Efficiency 2022) avec 3 orientations...

L'année 2020 a été une année difficile pour Boostheat, au-delà de la crise sanitaire de la COVID-19, avec l'arrêt de la commercialisation de la Boostheat.20 Origin. Toutefois la société a su prendre les mesures qui s'imposaient pour continuer à porter son ambition d'accélérer la transition énergétique dans l'habitat (plan Efficiency 2022) avec 3 orientations...

1) Préparation de la Boostheat.20 Connect : La société confirme exécuter son plan d'optimisation de la performance et de la fiabilité de sa chaudière. Boostheat entame aujourd'hui le dernier volet de qualification de la Boostheat.20 Connect lui permettant d'obtenir l'intégralité des certifications (en particulier le marquage CE) pour son déploiement sur ses 3 territoires (Allemagne, France et Suisse). Boostheat réitère sa volonté de déployer sa version upgradée pour le second semestre 2021, l'intégralité des équipes de développement et d'industrialisation reste mobilisée autour de cet objectif.
Boostheat a mis en place un programme de bêta-testeurs sur ses 3 territoires commerciaux, la France, la Suisse et l'Allemagne, qui ont pu bénéficier des toutes premières versions de la Boostheat.20 Connect sur l'hiver 2020-2021 afin de tester la nouvelle chaudière. Ce programme se poursuivra jusqu'à la fin de la saison d'hiver 2021-2022 pour constituer une base de données sur le confort et les performances du produit en conditions réelles.

2) Repositionnement de la stratégie commerciale vers le B2B2C

En 2020, Boostheat a revu son business model dans l'objectif d'optimiser ses volumes et ses coûts de commercialisation et opté pour un modèle indirect (B2B2C) limitant les dépenses de commercialisation (coûts marketing et de communication) en réduisant ses équipes de vente. Cette approche permet des ventes de blocs à des partenaires professionnels expérimentés pouvant intégrer la Boostheat.20 CONNECT dans un écosystème de produits et services plus global et donc plus pertinent pour le client. Boostheat conserve ses 2 filiales commerciales en France et en Allemagne, représentant respectivement 4 et 3 personnes, principalement orientées technique, support clients et relations partenaires.

A ce jour, le carnet de commandes a été suspendu, par conséquent il réside une incertitude sur sa profondeur. Il sera réévalué dès la reprise de la commercialisation tant avec les clients particuliers que les partenaires professionnels.

D'ores et déjà, Holdigaz, actionnaire historique et distributeur exclusif sur son marché (Suisse), a renouvelé son engagement de commandes préalablement émis, reportant son exécution au planning de disponibilité de la Boostheat.20 Connect. Ainsi, Holdigaz entend commander 50 chaudières Boostheat.20 Connect en 2021 et déclare une intention de commandes de 250, 500 et 750 pour les 3 années suivantes.

3) Abaissement des coûts

Boostheat a opéré un recentrage de ses dépenses sur ses seules activités stratégiques réduisant ainsi fortement son 'cash burn' (Free Cash Flow2 négatif) de près de 20% (entre 2019 et 2020), avec un effet qui va se poursuivre en 2021, et rassemblé ses activités sur le site de Vénissieux permettant des gains structurels, mais également de bénéficier d'une organisation plus réactive et dont le temps disponible est dédié aux projets.

Enfin, Boostheat a mis en oeuvre un Plan de Sauvegarde de l'Emploi avec une organisation resserrée à 53 personnes à fin 2020, fortement orientée autour du produit, contre 97 à fin 2019.

Les processus et l'organisation ainsi redéfinis ont fait l'objet d'une certification ISO 9001 : 2015 attestant de l'efficacité de son organisation actuelle.

Résultats 2020

Au 31 décembre 2020, l'Ebitda de Boostheat est stable à -10,8 millions d'euros (-10,7 ME au 31 décembre 2019). La société rappelle avoir arrêtée la production et la commercialisation de la Boostheat.20 au cours du 1er semestre 2020.

Le résultat opérationnel courant ressort à -19,7 ME (-13,5 ME précédemment).

Le résultat financier s'améliore significativement à -0,2 ME contre -4,4 ME au 31 décembre 2019 grâce à l'économie liée à la conversion des ORA et des OBSA lors de l'introduction en Bourse. Après comptabilisation d'un produit de 1,2 ME lié à la variation de juste valeur sur les BSA restants en circulation (impact non cash), le résultat net ressort à -18,8 ME au 31 décembre 2020 contre -18,6 ME au 31 décembre 2019.

Situation financière

La société dispose d'une trésorerie disponible de 10,8 ME au 31 décembre 2020 (18,3 ME au 31 décembre 2019). Ce niveau de trésorerie tient compte des nouvelles ressources obtenues au cours de l'année (6 ME de PGE, 1,0 ME de prêt innovation et 0,3 ME de subventions de la région Auvergne-Rhône-Alpes). Boostheat attend également de nouveaux encaissements d'ici novembre 2021 relatifs aux créances de CIR comptabilisées en 2020 et s'élevant à 0,6 ME.

L'endettement financier brut s'élève à 18,9 ME au 31 décembre 2020 (13,2 ME au 31 décembre 2019) dont 4 ME d'avances conditionnées et 8,9 ME d'emprunts bancaires (et hors 6,0 ME de passifs locatifs en application de la norme comptable IFRS16 sur la valorisation des contrats de locations).

Les capitaux propres ressortent à 0 ME au 31 décembre 2020 contre 20,1 ME au 31 décembre 2019 après prise en compte du résultat de l'exercice.

Afin de couvrir ses besoins de financement au cours des 12 prochains mois, estimés à 7 ME à partir de septembre 2021, le Conseil d'Administration a approuvé le 22 avril 2021 la mise en place d'une ligne de financement en fonds propres. Boostheat est en cours de finalisation des conditions contractuelles pour la mise en oeuvre de cette opération pour un montant de l'ordre de 10 ME. Cette ligne de financement sera soumise à l'approbation des actionnaires lors de la prochaine Assemblée générale du 10 juin 2021. La bonne exécution de ce plan de financement permettra de garantir la continuité d'exploitation au-delà du premier semestre 2022.

A plus long terme, la société envisage également d'avoir recours à une ou plusieurs des solutions de financement suivantes :
- la mise en place d'un financement du besoin en fonds de roulement ;
- la mise en place d'un prêt d'actionnaire conditionné ;
- la recherche de fonds non dilutifs complémentaires.

Nouvelle direction

Le 30 avril 2021, Boostheat a annoncé un changement de direction générale avec la nomination d'Eric Lambert au poste de Directeur Général. "La société démarre une nouvelle page de son histoire ancrée sur une stratégie et des valeurs inchangées mais avec une dimension opérationnelle nouvelle", indique-t-on du côté de l'entreprise.

Eric Lambert entend mettre toute son expérience au service de la transition énergétique et de l'innovation industrielle chez Boostheat. Il présentera sa feuille de route pour les prochaines étapes après une phase nécessaire d'intégration et d'analyse.

La reprise de la cotation des actions Boostheat interviendra le lundi 3 mai à l'ouverture de Bourse.

Le titre est suspendu depuis le 30 avril sur un dernier cours de 2,66 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.