Bourbon grimpe, coup de pouce de broker

Bourbon grimpe, coup de pouce de broker©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 juin 2019 à 10h49

Bourbon grimpe de 5,8% ce vendredi à 1,956 euro dans un volume significatif, se réveillant suite à une note de la Société Générale, qui vient de revoir sa recommandation de 'vendre' à 'conserver', tout en ajustant de 1,55 à 2,08 euros son objectif de cours. Les analystes demeurent extrêmement prudents sur le dossier puisque selon Bloomberg, sur cinq avis recensés, trois sont à la vente et un seul à l'achat (et donc un à conserver).

Le Conseil d'administration de Bourbon Corporation expliquait cette semaine qu'il souhaitait "poursuivre l'analyse des propositions de restructuration financière reçues". Suite au dépôt de propositions de restructuration financière soumises à conditions suspensives, le Conseil d'administration de Bourbon Corporation a examiné "les deux propositions toujours valables au regard des intérêts du groupe, de ses employés, de ses partenaires et de ses actionnaires". Le Conseil s'est notamment appuyé sur la revue effectuée par un comité ad hoc de quatre administrateurs (dont 2 indépendants) chargé depuis juillet 2018 de mesurer l'impact et les points saillants de chacun des projets de restructuration et d'en rendre compte au Conseil d'administration.

L'offre émanant des principaux créanciers et loueurs de navires de Bourbon (75% de la dette du groupe) propose un montant de 'new money' sous forme de dette s'élevant à 120 ME, ainsi qu'une réduction de la dette existante d'un montant supérieur à 1,4 MdsE par le moyen d'une conversion en capital conduisant à la détention de 93% du capital du groupe par ses créanciers, cette offre étant valable jusqu'au 27 juin 2019.

L'offre portée par l'actionnaire principal Jacques de Chateauvieux et ses partenaires financiers, propose un apport de 'new money' sous forme de dette de 80 ME et un prêt de 164 ME permettant de désintéresser les créanciers qui le souhaiteraient. Le modèle d'affaire proposé répond aux nouvelles attentes du marché tout en s'appuyant sur le réseau historique de partenaires de Bourbon et prévoit un remboursement des créances sur la base du cash-flow disponible généré par chaque navire, indique Bourbon. "Cette offre ne prévoit pas de dilution de l'actionnariat à l'issue de la restructuration", ajoute le groupe.

A ce stade, le Conseil d'administration précise qu'il ne peut pas encore se prononcer en faveur d'une de ces propositions dans la mesure où ces dernières sont toujours assorties d'un certain nombre de conditions, notamment liées à l'accord de toutes les parties. Ses objectifs premiers demeurent la garantie d'un niveau de dette soutenable, l'obtention de 'new money' pour soutenir le développement, ainsi qu'un actionnariat pérenne ayant la confiance des partenaires et des équipes. Le Conseil a chargé la direction générale de Bourbon Corporation de poursuivre les négociations en vue d'obtenir des conditions finales et engageantes pour ces deux offres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.