Bourbon : la spéculation retombe

Bourbon : la spéculation retombe
Illustration remorqueur pour Bourbon

Boursier.com, publié le lundi 05 novembre 2018 à 09h44

Dans un marché parisien sans tendance, Bourbon entame la semaine dans le rouge, sur une baisse de plus de 1% à 5,39 euros, victime de dégagements de prudence. Les investisseurs réagissent au point réalisé vendredi soir par le groupe à propos des négociations avec les créanciers, lequel n'a pas mis en évidence d'avancée significative dans le cadre du règlement du problème de la dette.

Discussions en cours

Le prestataire de services maritimes s'est réjouit de la progression des discussions dans le cadre de la recherche de nouveaux partenaires financiers pour assurer son développement et la mise en oeuvre de son plan stratégique, tout en précisant que les paramètres de ces éventuels nouveaux financements, notamment leurs montants et structures (instruments de dette/de capital) ne sont pas à ce stade déterminés

En l'absence de confirmation à ce jour du renouvellement du waiver général, Bourbon a en outre obtenu du président du tribunal de commerce de Marseille l'ouverture de procédures de conciliation au profit de 22 filiales de Bourbon Corporation. Ces procédures de conciliation permettront à Bourbon de poursuivre activement, dans un cadre amiable, la recherche de toutes les solutions pour son développement ainsi que les discussions avec les principaux créanciers et crédit-bailleurs du groupe.

Portzamparc craint une recapitalisation

Portzamparc maintient sa prudence sur le dossier après ces annonces en indiquant qu'"une augmentation de capital ne peut être écartée alors que le groupe vise une solution d'ici la fin de l'année". Le broker, qui confirme son opinion "vendre" sur Bourbon et son cours cible de 3,90 euros, s'inquiète des épreuves qui attendent le groupe parapétrolier alors qu'il doit simultanément mener de front la mise en oeuvre de son plan stratégique et assainir ses finances, alors que ses fonds propres s'amenuisent...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.