Bourbon redoute une perte nette de 600 ME en 2017

Bourbon redoute une perte nette de 600 ME en 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 février 2018 à 07h20

Bourbon poursuit sa mue, pour se protéger pendant la traversée du désert que connaît le secteur des services à l'industrie pétrolière autant que pour préparer la reprise. Mais les pertes 2017 seront encore très lourdes, plus lourdes même que redouté. Pour le directeur général délégué Gaël Bodénès, le cycle a atteint son point bas, mais le secteur a connu une profonde transformation qui rend nécessaire une adaptation à marche forcée, notamment parce que les surcapacités dans les flottes de soutien tirent les prix vers le bas. Un plan d'action baptisé "BOURBONINMOTION" doit permettre d'y répondre.

Ce plan entraîne la réorganisation de la société en trois entités, "Bourbon Marine & Logistics", "Bourbon Subsea Services" et "Bourbon Mobility", lesquelles mettront en oeuvre leur propre stratégie et bénéficieront d'une structure de gouvernance dédiée. Elles ont chacune pour objectif de proposer une offre de services intégrés plus rentable. Il comprend aussi un important volet technologique autour de la "smart fleet" (flotte intelligente) connectée, pour plus d'efficacité. Cela nécessitera 75 ME d'investissements sur trois ans mais aboutira à une réduction durable des coûts d'exploitation des navires. Bourbon Marine & Logistics disposera de 132 navires supply modernes. Dans la flotte traditionnelle, la division dispose de 65 navires dont 41 ne sont pas modernisables et seront vendus au prix du marché. Cela devrait entraîner une charge de dépréciation de 170 ME dans les comptes 2017, prévient le management.

Au moins 600 ME de perte nette

Les comptes 2017, en cours de finalisation, n'ont pas encore été audités mais Bourbon peut d'ores et déjà annoncer que l'EBITDAR ajusté est attendu autour de 250 ME (contre 383 ME en 2016), toujours pénalisé par des conditions de marché difficiles, des provisions et dépréciations enregistrées en lien avec ces conditions, et l'affaiblissement du dollar américain par rapport à l'euro. Le groupe estime sa perte nette consolidée autour de -600 ME après -276,6 ME en 2016. Cette perte s'entend hors impact potentiel du résultat des tests de perte de valeur, non encore réalisés, à mener sur les quatre unités génératrices de trésorerie du groupe selon la méthode des flux futurs de trésorerie actualisés. Le consensus de 7 analystes anticipait une perte nette de -325 ME environ. Cependant, le cash-flow libre devrait avoir dépassé 100 ME et Bourbon espère profiter de la reprise en vue. Les comptes détaillés sont prévus le 15 mars. Bourbon présente aujourd'hui son plan stratégique à Paris.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.