Bouygues dévisse après son avertissement

Bouygues dévisse après son avertissement©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 19 octobre 2018 à 09h02

Bouygues plonge de près de 7% en début de séance ce vendredi à 33,91 euros, dans un volume chargé, après l'avertissement lancé hier soir sur les activités de construction. Les brokers devraient ajuster la mire. C'est déjà le cas pour Goldman Sachs, qui vient d'abaisser sa 'fair value' (objectif de cours) de 41 à 40 euros, tout en maintenant son avis neutre.

Avertissement lancé

Bouygues a révisé les perspectives de ses activités de construction et du Groupe pour 2018, tout en confirmant celles de TF1 et de Bouygues Telecom. Lors de la présentation de ses résultats semestriels 2018, le Groupe faisait état des difficultés de Bouygues Construction dans la finalisation de trois projets dans les Energies et Services ainsi que de Colas dans les activités de spécialités, en particulier dans le Ferroviaire en France. "Cette situation s'est dégradée au troisième trimestre 2018", avoue Bouygues ce soir.

Situation dégradée

Chez Bouygues Energies et Services, les deux centrales biomasses au Royaume-Uni ont rencontré des difficultés lors des récentes phases de testing-commissioning, notamment liées à des désordres sur certains équipements, ce qui engendre des délais, des coûts supplémentaires et des indemnités à verser aux clients. Le data center en Irlande, objet d'une résiliation par le client, est entré quant à lui dans une nouvelle phase contentieuse à la suite de la demande, par le client, de l'application du plafond de pénalités.

En conséquence, Bouygues annonce que le résultat opérationnel courant de Bouygues Construction "devrait enregistrer une baisse d'environ 140 millions d'euros sur les neufs premiers mois de 2018 par rapport aux neuf premiers mois de 2017".

Chez Colas, dans les spécialités, Colas Rail fait face, en France, à une situation difficile qui s'est dégradée au deuxième, puis au troisième trimestre 2018. Les grèves à la SNCF ont eu des conséquences négatives sur les travaux ferroviaires mais aussi sur le fret, engendrant une forte baisse d'activité dans un métier caractérisé par un niveau élevé de coûts fixes. Chez SPAC, le chantier de pose d'un pipeline dans le sud-ouest de la France qui avait été affecté par les mauvaises conditions météorologiques au premier trimestre 2018, n'a rattrapé le retard accumulé qu'au prix d'importants moyens engendrant des coûts additionnels.

Ainsi, le résultat opérationnel courant de Colas devrait enregistrer une baisse d'environ 25 millions d'euros sur les neufs premiers mois de 2018 par rapport aux neuf premiers mois de 2017.

Avertissement sur les activités de construction

Compte-tenu de ces différents éléments, le résultat opérationnel courant et la marge opérationnelle courante des activités de construction sont désormais attendus en baisse en 2018 par rapport à 2017 (quelques dizaines de points de base pour la marge opérationnelle courante), contre une amélioration prévue précédemment.

En revanche, sur les neuf premiers mois de 2018, "les activités de Bâtiment et Travaux Publics de Bouygues Construction et les activités Routes Métropole de Colas afficheront de bons résultats", nuance Bouygues.

Le groupe se dit "confiant dans les atouts et le bon positionnement de ses activités de construction dans un marché caractérisé par une forte demande à l'échelle mondiale sur le long-terme", comme il l'a expliqué lors du Capital Markets Day du 2 octobre dernier.

Prévisions maintenues pour TF1 et Bouygues Telecom

Pour 2018, Bouygues confirme en revanche les perspectives de TF1 et de Bouygues Telecom et anticipe un résultat opérationnel courant stable ou en légère baisse au niveau du Groupe par rapport à 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.