Bouygues : le marché salue les solides résultats intermédiaires

Bouygues : le marché salue les solides résultats intermédiaires©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 août 2019 à 09h54

Bouygues vient de dévoiler des résultats semestriels supérieurs aux attentes des analystes et confirme ses objectifs annuels. Sur les six premiers mois de l'année, le conglomérat enregistre un bénéfice opérationnel courant de 453 millions d'euros, en hausse de 36%, pour un chiffre d'affaires de 17,4 milliards d'euros, en croissance de 11% et de 5 % à périmètre et change constant. Le consensus tablait sur un profit opérationnel courant de 397 ME pour des revenus de 17,13 MdsE.

En revanche, le résultat net part du Groupe s'élève à 225 ME, en recul de 36 ME sur un an, en raison notamment de la diminution de la contribution d'Alstom (33 ME au premier semestre 2019 contre 73 ME au premier semestre 2018).

Objectifs confirmés

Bouygues confirme tabler, en 2019, sur une amélioration de la profitabilité du Groupe avec l'atteinte d'un cash-flow libre de 300 millions d'euros chez Bouygues Telecom. D'ici deux ans, le management réitère également son objectif d'un cash-flow libre après BFR2 de 1 milliard d'euros grâce à la contribution des trois activités.

Enfin, la firme annonce la nomination, à compter du 1er octobre 2019, de Pascal Grangé en tant que directeur général adjoint et directeur financier du Groupe. Pascal Grangé était jusqu'à présent directeur général délégué de Bouygues Construction, en charge de la stratégie et des finances.

Le titre grimpe en flèche

Le marché applaudit ces résultats. En tête du CAC40, l'action s'adjuge plus de 5% à 34,2 euros, enregistrant sa plus forte hausse depuis février 2017. Jefferies ('acheter' avec un objectif de 40 euros) met en avant la solide croissance de l'activité télécoms et la confiance du management dans la poursuite de cette dynamique. Goldman Sachs explique que les résultats ont dépassé les estimations des analystes pour le deuxième trimestre consécutif, ce qui devrait accroître la confiance dans la viabilité de la croissance des télécoms, et dissiper les craintes d'une "contraction significative de la rentabilité". A l''achat' sur la valeur, le broker souligne que le titre se traite avec une décote de plus de 10% par rapport à ses pairs des télécoms et de la construction.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.