Brexit : l'horloge tourne

Brexit : l'horloge tourne
Londres Big ben Royaume-Uni Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le mardi 16 octobre 2018 à 16h24

L'horloge tourne, et Londres et Bruxelles sont encore loin d'un accord sur le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. Alors qu'un dîner réunissant les chefs d'Etat et de gouvernement européens est prévu mercredi soir à Bruxelles, Michel Barnier a tenté de calmer le jeu ce mardi.

"Encore besoin de temps"

S'adressant à des journalistes avant de rencontrer les ministres des Affaires étrangères de l'UE à Luxembourg, le négociateur en chef européen a déclaré que la sortie du Royaume-Uni devait se faire de manière ordonnée "pour tout le monde et sur tous les sujets, y compris l'Irlande". "Nous allons utiliser cette période, calmement et sérieusement, pour parvenir à un accord général dans les prochaines semaines... Nous avons encore besoin de temps pour trouver cet accord (...) et parvenir à cette avancée décisive".

Au terme de nouvelles négociations organisées dimanche dernier, la Grande-Bretagne et l'UE ne sont pas parvenues à s'entendre sur la question de la frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord.

Le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a estimé que plus de temps était nécessaire pour parvenir à un accord qui n'aboutisse pas au rétablissement d'une frontière physique entre son pays et l'Irlande du Nord. Coveney a dit avoir été rassuré par Michel Barnier qui l'a assuré de la solidarité indéfectible de l'Union européenne avec l'Irlande sur ce sujet.

De son côté, le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé qu'il allait demander à Theresa May si elle avait de nouvelles propositions pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations. "Au-delà de la bonne volonté, nous avons besoin de faits pour faire avancer les choses. Je vais demander à la Première ministre May si elle a des propositions concrètes pour sortir de l'impasse", a dit Donald Tusk, ajoutant être peu optimiste.

No grounds for optimism before #Brexit #EUCO. Only source of hope for now is the goodwill and determination on both sides. For a breakthrough we need new facts. >My press remarks after #TripartiteSocialSummit: https://t.co/iaOG6aDQJ4 pic.twitter.com/usQ2zZ9KEK
- Donald Tusk (@eucopresident)

Que va t-il se passer le 29 mars?

Le Royaume-Uni doit officiellement sortir de l'UE le 29 mars prochain. Après un an et demi de négociations, la situation semble toujours aussi floue. Au grand dam des investisseurs et de certains acteurs qui se demandent de quoi leur avenir sera fait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.