Bruxelles autorise la fusion, sous conditions, entre PSA et Fiat Chrysler

Bruxelles autorise la fusion, sous conditions, entre PSA et Fiat Chrysler
Logos de Peugeot et Fiat illustrant le projet de fusion.

Boursier.com, publié le lundi 21 décembre 2020 à 11h58

Noël avant l'heure pour PSA et Fiat Chrysler Automobiles. La Commission européenne vient d'autoriser, sous conditions, le projet de rapprochement entre les deux constructeurs automobiles.

À l'issue de son enquête, Bruxelles craignait que l'opération, telle qu'initialement notifiée, ne porte atteinte à la concurrence sur le marché des petits véhicules utilitaires légers dans neuf États membres de l'EEE (Belgique, Tchéquie, France, Grèce, Italie, Lituanie, Pologne, Portugal et Slovaquie), où les entreprises détiennent des parts de marché cumulées élevées ou très élevées et sont des concurrents particulièrement proches. L'acquisition aurait donc probablement entraîné une hausse des prix pour les clients.

Pour dissiper les craintes du régulateur, FCA et PSA ont offert plusieurs engagements suivants visant à favoriser l'entrée et l'expansion sur le marché. On citera l'extension de l'accord de coopération actuellement en vigueur entre PSA et Toyota Motor Europe pour les petits véhicules utilitaires légers, en vertu duquel PSA produit les véhicules vendus par Toyota sous la marque Toyota principalement dans l'Union européenne, et une modification des accords de réparation et d'entretien des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers en vigueur entre PSA, FCA et leurs réseaux de réparateurs, afin de faciliter l'accès des concurrents aux réseaux de réparation et d'entretien de PSA et de FCA pour les véhicules utilitaires légers.

La combinaison de ces engagements permettra le maintien d'une concurrence effective sur le marché après l'opération et répond donc pleinement à l'ensemble des préoccupations de la Commission en matière de concurrence.

Mme Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence, s'est exprimée en ces termes: "L'accès à un marché concurrentiel des camionnettes utilitaires légères est important pour de nombreux indépendants et petites et moyennes entreprises dans toute l'Europe. Nous sommes en mesure d'autoriser la concentration entre Fiat Chrysler et Peugeot SA car leurs engagements faciliteront l'entrée et l'expansion sur le marché des camionnettes utilitaires légères. Sur les autres marchés où les deux constructeurs automobiles exercent actuellement leurs activités, la concurrence restera soutenue après la concentration".

PSA et FCA ont annoncé fin 2019 leur projet de rapprochement qui doit déboucher sur la création du quatrième constructeur automobile mondial. La fusion, réalisée entièrement en actions, permettra de réunir des marques telles que Fiat, Jeep, Dodge, Ram et Maserati avec celles de Peugeot, Opel et DS, tout en visant des réductions de coûts annuelles de 5 milliards d'euros, sans fermeture d'usines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.