Bruxelles autorise le rachat de GrandVision par EssilorLuxottica

Bruxelles autorise le rachat de GrandVision par EssilorLuxottica
Un verre Essilor CrizalUV

Boursier.com, publié le mardi 23 mars 2021 à 15h14

EssilorLuxottica accroît ses gains en séance et bondit désormais de près de 4% à 134,8 euros alors que Bruxelles vient d'autoriser le rachat de GrandVision. Un feu vert subordonné au respect intégral des engagements proposés par le numéro un mondial des verres optiques.

EssilorLuxottica accroît ses gains en séance et bondit désormais de près de 4% à 134,8 euros alors que Bruxelles vient d'autoriser le rachat de GrandVision. Un feu vert subordonné au respect intégral des engagements proposés par le numéro un mondial des verres optiques.

Pour résoudre les problèmes de concurrence relevés par la Commission lors de son enquête approfondie, EssilorLuxottica a proposé de céder une partie de ses activités de vente au détail dans chacun des pays pour lesquels le régulateur avait exprimé des préoccupations. Plus particulièrement, en Belgique, la chaîne GrandOptical et ses 35 magasins seront vendus, mais sans la marque. L'acheteur disposera d'une licence lorsqu'il changera la marque de ces magasins à son libre choix. En Italie, l'entité issue de la concentration cédera un total de 174 magasins, dont la totalité de la chaîne VistaSi d'EssilorLuxottica et 72 magasins de la chaîne "GrandVision by". La marque VistaSi sera cédée et les magasins "GrandVision by" deviendront des magasins VistaSi ou des magasins de la marque de l'acheteur. Aux Pays-Bas, 142 magasins de la chaîne EyeWish seront vendus avec la marque. L'entité issue de la concentration conservera certains magasins de cette chaîne et devra leur donner un nouveau nom.

Margrethe Vestager, la vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence, a déclaré: "EssilorLuxottica commercialise de grandes marques d'articles de lunetterie, comme Ray-Ban, tandis que GrandVision est un grand détaillant d'optique en Europe. Notre enquête approfondie a montré qu'en augmentant ses parts de marché au détail, EssilorLuxottica aurait pu réduire l'accès des opticiens rivaux aux articles de lunetterie des marques d'EssilorLuxottica en Belgique, en Italie et aux Pays-Bas, ce qui aurait réduit le choix et augmenté le prix des lunettes pour les consommateurs de ces pays. Les mesures correctives proposées par EssilorLuxottica permettront de remédier à ce risque en veillant à ce que la concurrence sur le marché de détail optique reste dynamique au niveau national et à l'avantage des clients dans ces pays".

EssilorLuxottica avait annoncé à l'été 2019 le rachat de son concurrent néerlandais dans le cadre d'une opération de 7,2 milliards d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.