Bruxelles prêt à agir si les importations d'acier dans l'UE se renforcent

Bruxelles prêt à agir si les importations d'acier dans l'UE se renforcent©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 mars 2018 à 12h25

La Commission européenne a lancé le 26 mars 2018 une enquête de précaution sur les importations d'un certain nombre de produits en acier dans l'Union européenne, en réaction aux mesures protectionnistes annoncées par les États-Unis. Il ne s'agit pas en l'espèce de répondre directement au dispositif mis en place par Washington, d'autant que l'Union bénéficie d'une exemption temporaire sur sa propre production, mais plutôt de jauger les conséquences d'une éventuelle redirection des flux tiers maintenant que les Etats-Unis ont restreint l'accès à leur marché. La tendance de fond, confirmée par le système de suivi des importations mis en place en 2016, reste marquée par un accroissement des importations de produits en acier en Europe. Bruxelles cherche à se prémunir d'un afflux sur son marché de produits qui auraient potentiellement pu se diriger vers les Etats-Unis. L'enquête lancée aujourd'hui porte sur 27 catégories de produits en acier et devrait durer neuf mois. Si un déséquilibre était constaté, des mesures pourraient être adoptées, prévient l'exécutif communautaire.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU