Bruxelles sanctionne 4 banques pour pratiques anti-concurrentielles sur le marché obligataire

Bruxelles sanctionne 4 banques pour pratiques anti-concurrentielles sur le marché obligataire©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 avril 2021 à 11h57

La Commission européenne vient de sanctionner quatre banques pour avoir enfreint les règles communautaires en matière de concurrence sur le marché secondaire, au sein de l'Espace économique européen, des obligations supra-souveraines, souveraines et d'agences (SSA) libellées en dollars américains. Bank of America Merrill Lynch, Crédit Agricole et Credit Suisse vont devoir verser un total de 28,494 millions d'euros dans cette affaire. La banque française a reçu la sanction la moins importante, soit 3,99 ME. La Deutsche Bank n'a pas reçu d'amende car elle a révélé l'existence de l'entente à la Commission.

La Commission européenne vient de sanctionner quatre banques pour avoir enfreint les règles communautaires en matière de concurrence sur le marché secondaire, au sein de l'Espace économique européen, des obligations supra-souveraines, souveraines et d'agences (SSA) libellées en dollars américains. Bank of America Merrill Lynch, Crédit Agricole et Credit Suisse vont devoir verser un total de 28,494 millions d'euros dans cette affaire. La banque française a reçu la sanction la moins importante, soit 3,99 ME. La Deutsche Bank n'a pas reçu d'amende car elle a révélé l'existence de l'entente à la Commission.

La vice-présidente exécutive de la Commission, Margrethe Vestager, chargée de la politique de concurrence, a déclaré : "Nous avons rendu aujourd'hui une décision à l'encontre de Bank of America Merrill Lynch, Crédit Agricole, Credit Suisse et Deutsche Bank, dont les traders se sont entendus sur des stratégies de négociation, ont échangé des informations sensibles sur les prix et se sont coordonnés sur les prix. Le comportement des banques d'investissement a restreint la concurrence sur un marché où les fonds d'investissement et de pension achètent et vendent régulièrement des obligations pour le compte de leurs investisseurs et retraités. Le cartel a nui aux marchés financiers et la décision d'aujourd'hui envoie un message clair : la Commission ne tolérera aucun type de comportement collusoire".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.