Bryan Garnier confiant sur le secteur télécoms

Bryan Garnier confiant sur le secteur télécoms©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 04 décembre 2017 à 10h04

L'équipe de recherche de Bryan Garnier passe en revue ce lundi les perspectives du compartiment des opérateurs télécoms pour prendre en compte les enjeux stratégiques du déploiement de la fibre, en particulier en zones peu denses. Le broker estime que la trajectoire de croissance et la stratégie d'Orange dans ce domaine sont aujourd'hui confortés par les difficultés du concurrent SFR et l'éloignement des menaces règlementaires. De quoi rehausser de 17 à 17,20 euros son objectif sur le groupe de Stéphane Richard, toujours conseillé à l'achat. Orange est le grand gagnant de la dynamique actuellement constatée sur la fibre, et nous pensons que cette situation va perdurer, malgré la montée en puissance des zones RIP sur lesquels l'opérateur historique aura du mal à maintenir sa part de marché au niveau historiquement constaté, souligne le bureau d'analyses.

Également positif sur Iliad et Altice, Bryan Garnier profite néanmoins de l'occasion pour ajuster à la baisse ses valorisations sur les deux titres, à 245 et 14,90 euros respectivement, contre 255 et 15,20 euros précédemment. L'intermédiaire pense que, en raison de la priorité donnée par Altice au désendettement, le plan fibre annoncé cet été par SFR ne verra pas le jour avec un basculement sur un modèle davantage axé sur le co-investissement et un regain de compétitivité sur la couverture câble. Concernant la faiblesse récente d'Iliad, justifiée par une performance sur les ventes nettes fixes décevante au T3, elle est jugée passagère par Bryan Garnier : Nous pensons que la forte croissance d'Iliad est durable, avec une génération de free cash flow (France) attendue dès 2018, et attendons l'Italie ainsi que le lancement d'un nouvelle box en France comme catalyseurs sur le titre, lance le courtier.

Les mouvements de marché entre opérateur
s
d'infrastructures
impacteront marginalement Iliad et Bouygues Telecom
, qui
demeureront essentiellement présents sur la fibre en tant que co
-
investisseurs sur infrastructures tierces, et
devront continue
r
à investir
fortement pour renforcer les dynamiques actuelles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.