Bryan Garnier relève la mire sur Altice en restant acheteur

Bryan Garnier relève la mire sur Altice en restant acheteur©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 06 juin 2018 à 10h10

Dans le cadre d'un point général sur le secteur des télécoms en France, l'équipe de recherche de Bryan Garnier procède à quelques ajustements sur les valeurs suivies en relevant notamment de 2,90 à 3,70 euros son objectif sur Altice, toujours conseillé à l'achat. Pour le broker, la guerre des prix à laquelle se livre les 4 opérateurs nationaux ne peut pas durer : nous croyons que la sortie (de la situation actuelle) ne peut être que positive à court et moyen terme (...), il n'y aura pas de troisième chance pour SFR de se redresser, d'autant que le marché ne va pas aider car la croissance s'estompe. Si les acteurs ne parviennent pas à augmenter les prix, la consolidation deviendra inévitable, décrypte Bryan Garnier.

Eviter le stock picking

Dans son point sectoriel, Bryan Garnier conseille à ses clients d'acheter le secteur en bloc en vue de jouer cette sortie par le haut de la crise actuelle en évitant un parti pris sur un opérateur par rapport à un autre, compte tenu des multiples scénarios possibles : "Etant donné le manque de visibilité sur le marché et la difficulté à identifier l'acteur qui tirera le mieux son épingle du jeu, nous préférons rester à l'écart d'une logique de stock picking, et choisissons de jouer le marché dans sa globalité, afin de profiter de l'ensemble du mouvement positif que nous anticipons.

Scénario spéculatif

Sans se voiler la face sur les difficultés de SFR à générer du cash pour faire face à ses engagements financiers - L'ARPU devrait être sous pression en 2018, estime le courtier -, Bryan Garnier croit en un scénario de rachat de SFR par Bouygues Telecom, l'une de ses deux hypothèses privilégiées avec celui d'un deal entre Orange et Bouygues Telecom. Dans ce mécano spéculatif, le bureau d'analyses évalue Bouygues Telecom à 10 MdsE en valeur d'actif, tandis que la valeur d'entreprise (dettes comprises) de SFR est annoncée à 29 MdsE, soit 7 fois l'Ebitda. Sur ces bases, le potentiel de revalorisation pour Altice est calculé à 66% par Bryan Garnier.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU