Capelli : la fin d'exercice perturbée par la crise mais la confiance est de mise

Capelli : la fin d'exercice perturbée par la crise mais la confiance est de mise©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 avril 2020 à 08h22

Capelli fait un point sur la situation alors que le groupe clôture son exercice le 31 mars avec une activité qui, chaque année, est particulièrement soutenue au mois de mars. Pour l'exercice clos le 31 mars 2020, la reconnaissance de chiffre d'affaires est logiquement perturbée par la crise sanitaire actuelle.

Après un 3ème trimestre en croissance de 57%, Capelli anticipait un 4ème trimestre de nouveau en forte progression pour un chiffre d'affaires annuel qui était attendu en croissance de plus de 30%. Sans remettre en cause la dynamique du Groupe, la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement mises en place à compter du 17 mars ont impacté la fin d'exercice.

L'entreprise constate notamment des décalages de ventes auprès des particuliers car, à l'heure actuelle, une présence physique chez le notaire est toujours requise pour la signature de l'acte authentique de vente. La signature de ces ventes sera mécaniquement reportée et contribuera au chiffre d'affaires de l'exercice 2020-2021 qui vient de s'ouvrir. De même, les ventes en bloc font l'objet de reports mais, pour autant, une grande partie d'entre elles se sont poursuivies, saluant la pertinence de la stratégie mise en place et les efforts consentis pour cibler les investisseurs institutionnels. Au total, le Groupe a acté un chiffre d'affaires de 51 ME, entre le 17 et le 31 mars.

Face à ce contexte, le Groupe a pris les dispositions nécessaires pour protéger la santé de ses équipes, assurer la continuité de son activité et préserver les moyens financiers de sa croissance. L'ensemble des mesures de soutien mises à disposition des entreprises par l'Etat ont été activées.
Dans cette période difficile pour l'ensemble des acteurs économiques, Capelli bénéficiera de la politique mise en place pour structurer son offre auprès des investisseurs institutionnels français et étrangers. Ainsi, et notamment en raison des reports du mois de mars, le Groupe anticipe d'ores et déjà plus de 40 ME de ventes en bloc au mois d'avril. D'autres négociations sont en cours et la part des ventes auprès d'institutionnels s'accroîtra significativement sur l'exercice 2020-21, par rapport à l'exercice 2019-20.

L'exercice 2020-21 devrait ainsi bénéficier des décalages de ventes observés au mois de mars et de la stratégie de développement que poursuit le Groupe. Ces perspectives s'appuient sur de solides indicateurs d'activité : le backlog, indicateur clé de la croissance à venir, s'établissait au 7 février à un niveau record de 580 ME ; 79 programmes sont en cours de montage représentant 5.000 logements et un chiffre d'affaires potentiel de 1,5 milliard d'euros ; 10 programmes représentant 476 logements et un chiffre d'affaires de 115 ME seront acquis dans les prochains mois. Ces programmes, qui pourront être exécutés sans attendre car non impactés par les reports de dates dictées par les ordonnances du Gouvernement, répondent aux critères d'achat du Groupe, avec des permis purgés de tout recours et des taux de pré-réservations élevés (60% en moyenne) ; un stock limité avec 84% des lots en cours de commercialisation, déjà vendus ou réservés.

Les valeurs et l'agilité d'un Groupe familial permettent à Capelli d'afficher sa confiance face à cette crise. Le Groupe met d'ailleurs en place de nouvelles initiatives et vient de lancer Capelli Partners, un nouveau canal de développement qui permet d'institutionnaliser la co-promotion en accompagnant des promoteurs régionaux dans leurs projets. Capelli conforte ainsi son positionnement au coeur de son écosystème avec l'objectif de renforcer son positionnement d'acteur de référence dans la Promotion immobilière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.