Capgemini : un analyste confiant

Capgemini : un analyste confiant©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 27 novembre 2017 à 14h56

Capgemini cède 1% à 100,4 euros en milieu d'après-midi sur la place parisienne malgré une note favorable d'analyste. Bryan Garnier a en effet confirmé son conseil 'acheter' sur la valeur ainsi que sa 'fair value' de 113 euros. Suite à un déjeuner avec l'équipe 'relations investisseurs', le broker retient que la SSII est toujours sur la bonne voie pour atteindre une croissance organique comprise entre 5 et 7% avec une marge opérationnelle de 12,5 à 13% au cours des prochaines années; que le Brexit est susceptible de générer des vents contraires, mais pas aussi négatifs certains peuvent le penser; et qu'un rapprochement avec un groupe de publicité ou de marketing n'a pas de sens.

 
1 commentaire - Capgemini : un analyste confiant
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    JON-DE-LIONNE - Il y a 41 minutes
    référence à l'article :

    "Droit à l'erreur" : un projet de loi présenté lundi pour améliorer les relations avec l'administration
    Statut : refusé
    Il y a 17 minutes
    le 29 11 2017 à 11 49
    Il a dans ses yeux, ce Monsieur, la profondeur noire des orbites d'un satellite qui se serait fait emporté par la rondeur des oreillers de ses sourcils, et qui eux, ont la puissance du traversin que l'on ne manque de trouver dans une chambre d'hôtel !
    Toujours adossé de la main aux dossiers comme s'il portait une valise en carton, les phrases qui lui reviennent, qu'il sert en rappel, sont le négatif de l'image qu'il veut donner. Elles complètent le sens de la portion de vie qu'il a sans doute utilisée pour capturer une capacité à se draper dans la toge particulière de ceux qui savent tirer les couvertures sans laisser la moindre chance au couvre lit de dévoiler les détails de la couche !

    signaler au modérateur répondre
    avatarJON-DE-LIONNE - Il y a 48 minutes
    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    Référence à la réaction : ( AYALOU)

    Olivier Dussopt, socialiste qui n'a pas voté le budget du gouvernement dans lequel il accepte d'entrer, ex porte-parole de Martine Aubry, finalement rallié à Manuel Valls, en opposition frontale avec le ministre sous la tutelle duquel il va devoir travailler ....Voici un nouvel exemple de la mise en pratique du "en même temps" si cher à notre président de la République. A moins que cela ne s'appelle, "diviser pour régner".

    signaler au modérateurcommenter
    Statut : refusé
    Il y a 16 minutes
    le 29 11 2017 à 10 44

    La gauche, Ayallou ! ils sont comme des taupes accrochées aux branches de leur courant avec tant de vers leur grouillant dans le ventre mou du centre de leur mouvement que l'on reste persuadé qu'ils n'ont toujours pas compris !
    Ils se sont fait chasser un jour après l'autre ; ils parlaient de printemps arabe ici ou là ne comprenant pas que c'était leur propre hiver qui s'approchait ; qu'une danse après le couplet suivant ,l'automne de leur existence illuminait puissamment le paysage politique comme un soleil retrouvé d'été, en France !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]