Carmat : 20,8 ME de perte sur le semestre

Carmat : 20,8 ME de perte sur le semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 septembre 2020 à 22h15

Au 1er semestre clos au 30 juin, Carmat est en perte de -20,8 ME (-24 ME au 1er semestre 2020). Carmat dispose de 45,3 ME de trésorerie (55,5 ME au 31 décembre 2019). La diminution de trésorerie est de -10,2 ME par rapport au 31 décembre 2019.

La société a procédé, en mai, au tirage de la seconde tranche de 10 ME de l'emprunt accordé sous conditions en décembre 2018 par la BEI (Banque Européenne d'Investissement), et peut à tout moment tirer la dernière tranche de 10 ME jusqu'au 17 décembre 2021.

La société dispose également d'une ligne de financement flexible en fonds propres Kepler-Cheuvreux d'un montant de 21,9 ME utilisable jusqu'au 27 septembre 2021, étant toutefois précisé que la société n'entend pas faire usage de cette ligne.

Ces ressources financières devraient permettre à Carmat de mener à bien son projet jusqu'à l'obtention du marquage CE et au lancement commercial, tout en poursuivant son développement clinique.

La pandémie COVID-19 a eu pour conséquence un accès difficile aux hôpitaux ainsi qu'une organisation suboptimale des procédures d'implantation. Dans ce contexte, seule une implantation a pu être effectuée au Danemark au 1er semestre 2020, portant le nombre total d'implantations effectuées dans le cadre de l'étude PIVOT à 13.

Perspectives

En intégrant les impacts estimés de la pandémie de la COVID-19 sur les axes de développement détaillés ci-dessus, Carmat entend concentrer ses ressources sur ses priorités stratégiques suivantes :
- l'obtention du marquage CE d'ici fin 2020 ;
- le démarrage des implantations dans le cadre de l'étude EFS aux Etats-Unis d'ici fin 2020 ;
- la finalisation du recrutement de la seconde cohorte de patients de l'étude PIVOT d'ici la fin du 1er trimestre 2021 ;
- la conclusion d'un accord budgétaire avec le Ministère de la Santé concernant l'étude EFICAS en France d'ici quelques semaines, pour un début des implantations d'ici le 2ème trimestre 2021 ;
- la montée en cadence de la production, associée à une amélioration continue des processus, et une sécurisation des approvisionnements en vue du lancement commercial prévu en 2021.

La société continue de suivre attentivement la situation COVID-19 en France et à l'international et, en fonction de son évolution, pourrait être amenée à réévaluer son impact et ajuster ses perspectives de développement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.