Carmat : rassuré ?

Carmat : rassuré ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 06 novembre 2019 à 09h44

Carmat grimpe de 2,5% ce mercredi à 17,98 euros, alors que le concepteur et développeur du projet de coeur artificiel a publié un point d'étape sur l'avancement de son expérience clinique dans le cadre de l'étude PIVOT.
L'objectif primaire de l'étude, correspondant à 6 mois de survie avec la prothèse ou à une transplantation cardiaque réussie dans les 6 mois suivant l'implantation du dispositif, a été atteint chez 73% des 11 premiers patients de l'étude PIVOT. A titre comparatif, ce taux n'était que de 50% au cours de l'étude de faisabilité (4 patients) et il ressortait à 54-62% pour le seul coeur artificiel total commercialisé à date et à 46%-68% pour les systèmes d'assistance circulatoire biventriculaire mécaniques.

Les analyses des objectifs secondaires de l'étude PIVOT permettent également d'établir un excellent profil de sécurité de la prothèse à 6 mois. En effet, aucun événement indésirable lié au dispositif, tel qu'un accident vasculaire cérébral (AVC), un saignement gastro-intestinal ou une infection liée au câble percutané, n'a été observé. Le saignement péri-opératoire n'a été observé que chez 36% des patients, un taux inférieur à celui du seul coeur artificiel total commercialisé à date (41%) . De plus, l'application du nouveau protocole a permis d'éviter totalement des saignements péri-opératoires chez les 3 derniers patients.

Le dispositif a également prouvé sa capacité à répondre à la variation des efforts du patient, à travers la modification automatique du débit, attestant du bon fonctionnement du système d'autorégulation.

Par ailleurs, d'excellents résultats ont été observés chez les patients éligibles à la transplantation : après une durée de support de 3 à 10 mois avec le coeur CARMAT, 5 patients ont reçu une greffe à la suite d'une procédure d'explantation réussie.

Les patients de l'étude qui continuent à bénéficier du support de la bioprothèse ont vu leur qualité de vie s'améliorer grâce au dispositif portable qui leur a permis de retourner rapidement à domicile et de retrouver leur mobilité.
A date, le temps de support individuel maximum s'élève à plus de 20 mois, ce qui est particulièrement encourageant pour la 2nde partie de l'étude, compte tenu des améliorations techniques apportées à la nouvelle génération de prothèses produites à l'usine de Bois-d'Arcy.

"Ces nouvelles concernant le taux de survie à 6 mois et le profil de sécurité de la prothèse apparaissent particulièrement encourageantes pour le déroulement de la 2e partie de l'étude PIVOT, ainsi que pour l'étude de faisabilité aux Etats-Unis" souligne Portzamparc qui rappelle qu'en septembre dernier, la société "a confirmé ses objectifs dont la finalisation de l'étude PIVOT et l'obtention du marquage CE en 2020, l'initiation de l'étude de faisabilité aux Etats-Unis, l'amélioration du processus de production et une visibilité financière jusqu'à mi-2000". De quoi rester à l'achat sur la valeur en visant un cours de 22,90 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.