Carrefour s'envole après un trimestre meilleur qu'anticipé

Carrefour s'envole après un trimestre meilleur qu'anticipé©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 09h13

La performance meilleure qu'attendue de Carrefour au troisième trimestre est logiquement saluée par le marché ce matin avec un titre qui bondit de près de 8% à 16,8 euros à l'ouverture. Le distributeur, pénalisé par la baisse du real brésilien, a vu ses ventes reculer de 2,8% à 21,09 milliards d'euros en données publiées, mais ces dernières ont progressé de 2,1% en comparable (contre +0,7% au 1er semestre). La croissance a été tirée par le rebond en France (+1,6%) où tous les formats se sont améliorés, et par la nette amélioration au Brésil (+5,1%).

Interrogé sur le consensus des analystes sur le résultat opérationnel courant attendu pour 2018 (1,86 milliard d'euros, en baisse par rapport aux 2,01 MdsE de 2017), Matthieu Malige a estimé que ce chiffre était "en ligne avec les performances du groupe". Le directeur financier de Carrefour précisant que les investissements dans les prix se poursuivraient tandis que les réductions de coûts liées notamment aux baisses d'effectif ne se feraient sentir qu'en 2019.

Les analystes apprécient

Raymond James, à 'surperformer' sur la valeur, estime que la progression du plan de marche de Carrefour est encourageante. Le broker s'attend à ce que le groupe bénéficie en 2019 de sa discipline financière, de ses économies de coûts, ainsi que des récentes alliances d'achat (Systeme U, Tesco), notamment pour les marques de distributeurs, pour lesquelles Tesco dispose d'un avantage distinct sur le marché. Le courtier vise 21 euros par action.

Bernstein retient de son côté l'amélioration de la situation en France, un peu meilleure que prévu, qui compense la moindre performance en Europe. Le broker est à 'performance de marché' sur le dossier.

Enfin, HSBC a relevé sa recommandation sur la valeur de 'conserver' à 'acheter' avec un objectif de cours porté à 18,50 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.