Casino : les questions restent posées

Casino : les questions restent posées©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 12 juin 2018 à 10h53

Les analystes sont nombreux à évoquer le cas Casino ce matin après les derrières annonces du distributeur. Bryan Garnier estime que le plan de cession de 1,5 milliard d'euros, construit à la hâte, est avant tout susceptible de fixer un cours plancher pour le titre. Cependant, le broker ne croit pas que ce programme répondra à toutes les préoccupations, pas plus qu'il ne rassurera complètement le marché ou fera grimper le cours de l'action. Pour ce faire, la vente de Via Varejo reste le principal catalyseur, selon BG. Ce dernier est à l''achat' sur le groupe stéphanois avec une 'fair value' de 50 euros.

Barclays, à 'sous-pondérer' sur le dossier, s'interroge sur l'impact de ce programme de cession d'actifs significatif (le portefeuille immobilier de Casino en France s'élevait à 3,9 milliards d'euros fin 2017) sur le niveau de rentabilité du groupe et sa génération de Free Cash-Flow à moyen et long terme, son raisonnement (le courtier note que les autres détaillants alimentaires ont tendance à racheter leurs actifs réels, y compris Tesco), ainsi que son timing (le groupe a mis à jour sa stratégie en mars et devrait annoncer ses résultats semestriels le mois prochain).

Le marché devrait positivement réagir à ces annonces, mais la durabilité du mouvement reste sujette à question alors même que le management semble une nouvelle fois réagir avec retard dans la gestion de sa contrainte financière, note de son côté Invest Securities. Point lié et au-delà de la sécurisation du dividende (3,12 euros) qui va pouvoir jouer comme une force de rappel sur la base d'un rendement instantané de plus de 9%, la question du refinancement de Rallye reste entièrement posée...

En attendant, faut-il acheter ou vendre le titre? Vous pouvez retrouver le conseil de la rédaction ici.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.