Casino : Muddy Waters égratigne une nouvelle fois Jean-Charles Naouri

Casino : Muddy Waters égratigne une nouvelle fois Jean-Charles Naouri©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 24 mai 2019 à 08h46

Muddy Waters, un des premiers fonds à s'être attaqué à la galaxie Casino, revient sur l'annonce du placement en procédure de sauvegarde de Rallye, la maison-mère du distributeur. Dans un long communiqué, le fonds vautour s'en prend une nouvelle fois fortement à Jean-Charles Naouri, le patron de Casino.

"En décembre 2015, Muddy Waters Capital a mis en garde contre Casino, Rallye et leur management, en particulier Jean-Charles Naouri. Nous avons déclaré que Casino était en train d'être vidée de sa substance pour supporter un endettement insoutenable dans les sociétés de portefeuille situées au-dessus d'elle. Nous avons également précisé que Casino induisait les investisseurs en erreur sur ses finances afin de perpétuer cette structure qui ne servait essentiellement que les intérêts d'une seule personne : M. Naouri", affirme le fonds spéculatif.

"L'annonce aujourd'hui de l'entrée en procédure de sauvegarde de Rallye, Finatis, Euris et Fonciére Euris pour cause de difficultés financières marque probablement le début de la fin de cette structure de financement parasite de Casino depuis des années. C'est aussi une justification retentissante des avertissements que nous avons lancés en 2015. Cependant, nous ne nous réjouissons pas. Depuis environ trois ans et demi que nous avons soulevé ces questions, M. Naouri a été autorisé à poursuivre le siphonage de Casino, de ses actifs et de ses liquidités. Si ce déshabillage avait été arrêté à un moment donné, Casino serait une entreprise plus forte qu'aujourd'hui. Cependant, au lieu de prêter attention au message, certaines personnes ont plutôt passé leur temps à se concentrer sur le messager. En raison de la poursuite du siphonage, Casino est plus vulnérable à la concurrence étrangère et sa capacité à assurer l'emploi de plus de 220.000 travailleurs est moins certaine (n'oublions pas les banques françaises et les investisseurs qui ont perdu de l'argent dans Rallye et les autres sociétés holding)".

" Indépendamment de la tentative de ces entreprises d'imputer leurs échecs à des "attaques spéculatives", ces procédures sont la conséquence directe de la mauvaise gestion et de l'égoïsme de M.Naouri. C'est lui qui a ordonné à ces sociétés de se transformer de facto en folle structure de type hedge-fund. Les marchés financiers, dont il s'était autrefois fait le champion, n'ont fait que s'en rendre compte - malgré l'obscure comptabilité que ces sociétés employaient", rajoute Muddy Waters.

Enfin, le fonds en profite pour égratigner le régime français : "Il est essentiel pour les sociétés démocratiques que les gens puissent critiquer non seulement les politiciens, mais aussi ceux qui ont accès aux politiciens et aux décideurs politiques et qui peuvent les influencer... Nous espérons que les procédures de sauvegarde qui en résultent renforceront Casino, préserveront, voire créeront des emplois. De plus, nous encourageons l'AMF à se concentrer davantage sur les avertissements des sceptiques que sur les sceptiques eux-mêmes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.