Casino : un courtier dégrade

Casino : un courtier dégrade©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 16 juillet 2020 à 09h34

Casino cède 1,1% à 29,6 euros en début de séance alors que Bryan Garnier a dégradé le titre à 'vendre' tout en coupant sa 'fair value' de 36 à 26 euros. Avec la réouverture des restaurants/bars/cantines, le commerce de détail alimentaire perd son statut de refuge. Conformément à sa position plus prudente concernant l'ensemble du secteur de la distribution alimentaire après le confinement, le broker pense que la prime de valorisation de 15% de Casino par rapport à ses pairs semble de plus en plus injustifiée et difficilement viable. En effet, certaines de ses principales enseignes françaises présentent un risque pour le second semestre (Monoprix et Franprix avec leur exposition à Paris et aux touristes), laissant la place à une éventuelle dégradation, tandis que le pari sur le versement d'un dividende exceptionnel fin 2022/début 2023 est trop lointain et devient de plus en plus hypothétique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.