Cellectis : résultats préliminaires de l'essai clinique de Phase I BALLI-01 évaluant UCART22 chez l'adulte atteint de LLA

Cellectis : résultats préliminaires de l'essai clinique de Phase I BALLI-01 évaluant UCART22 chez l'adulte atteint de LLA©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 07 décembre 2020 à 07h41

La société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d'immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART), Cellectis, dévoile des résultats préliminaires issus de son essai clinique de Phase I à escalade de dose BALLI-01, évaluant le produit candidat UCART22 chez les patients atteints de leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) à cellules B en rechute ou réfractaire. Ces résultats ont été présentés lors de la conférence annuelle de l'American Society of Hematology (ASH). Il s'agit de la première publication de données cliniques issues de l'essai clinique BALLI-01 de Cellectis.

Le produit candidat UCART22 de Cellectis a été administré en toute sécurité dans l'étude de Phase I BALLI-01 sans manifestation de toxicité limitant la dose, ni de maladie du greffon contre l'hôte. Deux patients sur trois au palier de dose 1 ont atteint une rémission complète avec une récupération hématologique incomplète, et 1 patient sur 2 au palier de dose 2 a atteint une réduction significative des blastes dans la moelle osseuse.

L'inclusion de patients dans les cohortes dans l'essai clinique BALLI-01 au palier de dose 2 incorporant l'alemtuzumab au régime de lymphodéplétion composé de fludarabine et cyclophosphamide est en cours.

"Ces données cliniques préliminaires et prometteuses, obtenues à partir des deux premiers paliers de plus faible dose de cellules UCART22, évaluées dans l'essai BALLI-01, après un schéma standard de lymphodéplétion composé de fludarabine et de cyclophosphamide, sont encourageantes. L'activité anti-leucémique observée chez ces patients atteints de LLA à cellules B, qui avaient été lourdement prétraités avant d'être inclus dans l'essai, témoigne de la validité de la cible CD22, et atteste du potentiel des thérapies cellulaires allogéniques pour supplanter les produits CAR-T autologues. Nous avons commencé à recruter des cohortes de patients qui recevront l'alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, dans le schéma de lymphodéplétion, car nous pensons que cela conduira à une plus longue fenêtre de persistance de nos cellules CAR-T allogéniques ingénierées grâce à la technologie TALEN", a déclaré Carrie Brownstein, MD, Directrice médicale de Cellectis. "Au vu des avancées significatives de nos produits candidats développés en partenariat ou en propre, qui ont été présentées à l'ASH, nous sommes impatients de pouvoir dévoiler davantage de données cliniques en 2021".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.